L'Université de la Vie - La vie à quel prix ?

Aussi dans 6 villes en Belgique : à Bruxelles + Liège + Mons + Namur + Louvain-la-Neuve et Gand !
4 lundis soirs consécutifs à partir du 14 janvier 2019

FR NL EN

UK : manipulation génétique : un embryon conçu des gamètes de 2 femmes et d’un homme

ImprimerRecommander
[Français] 12 février 2015

Sommaire

  •   UK : manipulation génétique : un embryon conçu des gamètes de 2 femmes et d’un homme
  •   CEDH : GPA / Italie condamnée
  •   Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme
  • UK : manipulation génétique : un embryon conçu des gamètes de 2 femmes et d’un homme

    12/02/2015 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    Les députés britanniques s’étant prononcés en faveur de la fécondation in vitro avec remplacement mitochondrial, le Royaume-Uni est sur le point d’autoriser la conception d’un embryon à partir des gamètes de 3 personnes. Cette technologie consiste à retirer de l'ovule de la mère les mitochondries (génératrices d’énergie des cellules) « défectueuses » responsables de maladies comme la myopathie ou le diabète pour les remplacer par des mitochondries saines provenant d’un ovule d'une autre femme.
    L’ovule maternel modifié est ensuite fécondé avec le sperme du père en laboratoire, pour être réimplanté dans l'utérus de la mère. Cela implique qu’un couple, même fertile, devrait recourir aux techniques de fécondation artificielle, dont le taux d’échec est non négligeable. Dans le cas d’une naissance, l’enfant ainsi conçu sera alors porteur de toutes les caractéristiques génétiques de son père et de sa mère, mais aussi d’une partie d’ADN mitochondrial de la femme donneuse. Même si les chercheurs estiment que l'ADN mitochondrial ne représente que moins de 1 % de la quantité totale d'ADN contenue dans chaque cellule, cette technique pose de graves questions éthiques.
    Tout d’abord, ces modifications génétiques et épigénétiques, quand bien même elles épargneraient des souffrances aux enfants à naître et à leur famille, ne sont-elles pas un geste médical à portée eugéniste ? En effet, on ne soigne pas la maladie du futur bébé, mais on modifie génétiquement les gamètes donneuses en vue d’une procréation non défectueuse.
    Le transfert dans un embryon d'une mitochondrie d'une tierce personne franchit une nouvelle barrière. Pour la première fois, un être humain serait génétiquement manipulé, ce qui aura un impact sur toute sa descendance.
    De plus, il faudra nécessairement faire appel à des femmes qui devront, après traitement hormonal, donner des ovocytes sains pour en extraire les mitochondries. Quand on sait ce que représente le marché des « dons » ovocytaires, on se doit de rester prudent.
    De plus, il y a aussi la question des origines de l’enfant : celui-ci connaîtra-t-il ses origines extra-parentales ? En viendra-t-on à dire que l’enfant a trois parents, mais qu’il n’en connaîtra que deux ?
    Au vu du retentissement international qu’aurait une telle décision pour la recherche, on comprend les réticences de différentes instances médicales à propos de la modification de la loi anglaise sur l'embryologie et la fertilisation humaine qui datait de 2008.
    Cette nouvelle loi vient d’être adoptée par la Chambre des communes  mais doit encore être examinée le 23 février par la Chambre des Lords.
    Source : Le Point – Le Monde
     

    CEDH : GPA / Italie condamnée

    12/02/2015 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    La Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a rendu un nouvel arrêt condamnant l’Italie, sur un cas d’exploitation de mère porteuse.
    Un couple d’Italiens était revenu de Russie avec un enfant obtenu en payant les services d’une mère porteuse. L’enfant n’avait de lien génétique avec aucun des deux commanditaires. Ceux-ci ont été mis en examen pour altération d’état civil, l’état civil russe étant établi sur la base de données mensongères, faux et infraction aux lois sur l’adoption. Après 6 mois passés avec les « acheteurs », l’enfant a été placé et a reçu un nouvel état civil comme né de parents inconnus.
    C’est précisément sur la question de la conformité du placement de cet enfant aux dispositions de la Convention Européenne des Droits de l’Homme que la Cour Européenne des Droits de l’Homme a statué.
    Par son Arrêt du 27 janvier 2015 Paradiso et Campanelli, la Cour s’oppose au droit italien et considère que la justice italienne a porté une atteinte disproportionnée à la « vie familiale » des commanditaires, notamment en ordonnant  la mesure de placement de l’enfant qu’ils avaient acquis en Russie. L’Italie a été condamnée à payer au couple de commanditaires la somme de 20.000 euros. Il se peut que le gouvernement italien fasse appel, et que d’autres gouvernements le soutiennent ; mais la Cour a aussi le pouvoir de rejeter cette demande sans justification.
    Dossier IEB : Faut-il légaliser la Gestation pour autrui ?
    Fiche didactique : GPA
    Analyse de Greggor PUPPINCK, European Centre for Law and Justice

     

    Allemagne : fin de l’anonymat des donneurs de sperme

    12/02/2015 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    Faisant suite au cas de deux sœurs de 12 et 17 ans, conçues par don de sperme anonyme et à qui on avait refusé de transmettre l’identité du donneur avant qu’elles n’aient 16 ans, la Cour suprême de la République d’Allemagne vient de se prononcer : les enfants conçus suite à un don de sperme anonyme ont le droit de connaître l’identité de leur père biologique, et ce quel que soit leur âge. La Cour estime en effet que les enfants commencent à poser des questions sur leurs origines dès le jardin d’enfant. Les parents peuvent en faire la demande en son nom.
    La Cour demande toutefois que les parents (en général la maman) prouvent que l’enfant veuille vraiment connaître ses origines. Il faudra aussi tenir compte des conséquences de la levée de l’anonymat pour le donneur. La Cour affirme toutefois que le droit des enfants à connaître l’identité de leur géniteur prévaut sur le droit à la vie privée du donneur. Depuis les années ’70, le nombre d’enfants nés par don de sperme anonyme en Allemagne s’élève au total à près de 100.000.
    Bioedge, 31/01/2015
     

Faire un don à l'IEB