FR NL EN

PMA en Flandre / Sang de cordon ombilical

ImprimerRecommander
[Français] 17 janvier 2013

Sommaire

  •   Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale
  •   Besoins en sang de cordon en Belgique
  • Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

    09/01/2013 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    L’étude « Perinatale activiteiten in Vlaanderen 2011 » livre certaines informations notamment quant à l’importance croissante des techniques de procréation médicalement assistée en Flandre.
    Et par exemple : en 2011 pour la Flandre, 5,8% des femmes qui ont accouché ont eu recours à une aide à la procréation (stimulation hormonale, FIV et ICSI)*
    À noter qu’en 1991, la seule stimulation hormonale représentait 70% des actes de PMA. Aujourd’hui, les actes de PMA donnent la part  belle à la FIV et à l’ICSI, puisqu’ensemble elles représentent 61,4% des prestations.
    De là les soucis de certains médecins qui estiment le recours à la FIV / ICSI exagéré. Cela traduirait-il non seulement l’impatience des couples d’avoir un résultat, mais aussi sans doute l’exigence des centres de PMA d’afficher des chiffres de réussites compétitifs ?
    L’étude en question n’hésite pas à poser la question de l’impact de telles pratiques sur la santé des femmes mais aussi sur les causes de mortalité périnatale et de prématurité des enfants ainsi conçus.

    * FIV= Fécondation in vitro  -  ICSI = Intracytoplasmicsperminjection. Ces techniques sont développées dans le dossier  " La procréation médicalement assistée en Belgique "

    Besoins en sang de cordon en Belgique

    09/01/2013 - Début de vie

    Avec ses quelque 540.885 unités immédiatement disponibles inventoriées dans le monde, le sang de cordon est aujourd’hui considéré comme une source de cellules souches hématopoïétiques (CSH) équivalente à d’autres types de greffes pour les enfants ou comme une source alternative acceptable de CSH pour les adultes. Outre les transplantations non apparentées, il est également possible, pour certaines indications, de réaliser des transplantations intrafamiliales pour autant que des greffes de bonne qualité puissent être prélevées et conservées. C’est dire le rôle de plus en plus important que jouent les banques de sang de cordon ombilical à usage allogénique dans le domaine de la transplantation de ces cellules.
    Depuis la création des premières banques de sang de cordon ombilical, les pratiques de conservation et de transplantation ont évolué, des normes internationales ont été élaborées et les cadres légaux ont été améliorés, ce qui a permis d’obtenir une meilleure qualité générale des greffes disponibles. D’autre part, les exigences imposées aux centres de transplantation quant à la sélection des greffes ont évolué dans le même sens au niveau international.
    Il faut savoir qu’en Belgique, 90% des transplantations non apparentées sont réalisées grâce à des greffes/donneurs étrangers. Une des faiblesses du système belge est le manque de maternités qui acceptent de collecter le sang des cordons ombilicaux lors des accouchements.
    C’est pourquoi le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) recommande de mener des campagnes d’information à l’intention du grand public et des groupes minoritaires pour qu’un plus grand nombre de maternités se mobilisent comme sites de collecte.
    L’avis du CSS dans son intégralité (n° 8784)  -  Voir aussi Dossier de l'IEB

Faire un don à l'IEB