L'Université de la Vie - La vie à quel prix ?

Aussi dans 6 villes en Belgique : à Bruxelles + Liège + Mons + Namur + Louvain-la-Neuve et Gand !
4 lundis soirs consécutifs à partir du 14 janvier 2019

FR NL EN

Os / cellules souches de graisse/ enregistrement déclarations anticipées

ImprimerRecommander
[Français] 17 janvier 2014

Sommaire

  •   Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse
  •   Délarations anticipées et euthanasies : faut-il un meilleur contrôle ?
  •   Twee moeders straks niet langer een probleem
  • Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

    16/01/2014 - Recherche biomédicale

    Des scientifiques de l’UCL viennent de mettre au point une technique pour créer de l’os artificiel à partir de cellules-souches prélevées dans la graisse du patient. Ces cellules-souches sont cultivées et multipliées trois mois avant d’être réimplantées là où l’os du patient manque. Développée pour des patients pour lesquels aucune solution n’était plus disponible, notamment des enfants atteints d’un cancer des os, cette technique, qui produit une sorte de plasticine que l’on peut modeler à la forme du vide à combler, pourrait être étendue à d’autres patients qui éprouvent des difficultés à « faire de l’os ».
    « Notre découverte provient de la volonté de trouver des solutions notamment pour de jeunes patients qui avaient été opérés de cancer des os. Nous pouvons procéder à une greffe avec de l’os de donneurs, mais celui-ci est fixé avec des plaques de métal qui ne peuvent empêcher qu’il y ait une faiblesse à la jonction. Avec un risque de fracture très élevé. Leur confort de vie est souvent très dégradé, avec l’obligation de porter un plâtre », explique le professeur Denis Dufrane, coordonnateur du centre de thérapie cellulaire et tissulaire des Cliniques universitaires St-Luc.
     

    Délarations anticipées et euthanasies : faut-il un meilleur contrôle ?

    16/01/2014 - Fin de vie

    L’article 4 de la loi du du 28 mai 2002 relative à l’euthanasie permet à toute personne adulte de rédiger de manière anticipée une déclaration, pour l’éventualité où elle se trouverait dans un état ne lui permettant plus de manifester clairement sa volonté, par exemple lors d’un coma irréversible. 
    Depuis septembre 2008, plus de 40.000 Belges ont fait enregistrer une déclaration anticipée auprès de leur commune. D’autres citoyens semblent avoir été euthanasiés sur base de cette déclaration anticipée, mais ne l’avaient pas fait enregistrée.
    Elke Sleurs, sénatrice NV-A, a interpellé la Ministre responsable à propos du nombre de d’euthanasies pratiquées sur la base de déclarations anticipées non enregistrées. Cette donnée n’est pas disponible, révèle la Ministre dans sa réponse, car les seuls chiffres officiels relatifs à l’euthanasie se trouvent dans les rapports de la Commission fédérale de contrôle et d’évaluation. Or, ces rapports ne précisent pas si les euthanasies ont été pratiquées sur base d’une déclaration anticipée enregistrée ou pas.
    Source : Question écrite n° 5-8652 du 27 mars 2013


    Qu’est-ce que la Déclaration anticipée ? Voir Fiche didactique de l’IEB
     

    Twee moeders straks niet langer een probleem

    15/01/2014 - Début de vie

    Lesbische meemoeders hoeven binnenkort geen ellenlange adoptieprocedure meer te doorlopen om voor ‘vol’ als ouder te worden beschouwd. CD&V bood, tot grote ergernis van coalitiepartner Open VLD, heel wat weerwerk tegen het automatische meemoederschap, maar komt nu zelf met een wetsvoorstel.
    CD&V-kamerlid Sonja Becq dient een wetsvoorstel in om de meemoeders vanaf de eerste dag dezelfde rechten te geven als een heteroman die de geboorte van zijn kind gaat aangeven. ‘Meemoeders hebben het recht om een gezamenlijke beslissing ook gezamenlijk uit te voeren. We hopen dat het een doorbraak kan opleveren in het parlement’, zegt Becq, die eerder al voorvechter was voor het geboorteverlof bij meemoeders. Vandaag moeten lesbische vrouwen van wie de partner bevalt een volledige adoptieprocedure doorlopen.
    Het voorstel van CD&V zou een grote doorbraak in het dossier kunnen zijn. Minister van Justitie Annemie Turtelboom (Open VLD), probeerde haar eigen wetsontwerp onlangs nog tevergeefs door de ministerraad te krijgen, maar CD&V was toen de grote dwarsligger.
    Nu CD&V zelf een consensusvoorstel indient, kan het automatische meemoederschap in principe snel beklonken zijn in het parlement, zegt ook Turtelboom. Al is Open VLD-kamerlid Jean-Jacques De Gucht niet van plan om zich zomaar aan te sluiten bij het CD&V-voorstel. Hij dient binnenkort een wetsvoorstel in dat nog een stap verder gaat.

    Bron: Standaard 4/01/2014
     

Faire un don à l'IEB