L'Université de la Vie - La vie à quel prix ?

Aussi dans 6 villes en Belgique : à Bruxelles + Liège + Mons + Namur + Louvain-la-Neuve et Gand !
4 lundis soirs consécutifs à partir du 14 janvier 2019

FR NL EN

Meurtres ou euthanasies illégales : infirmier arrêté en Flandre

ImprimerRecommander
[Français] 6 juin 2014

Sommaire

  •   Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre
  •   Les soins palliatifs ont besoin de moyens financiers : Mémorandum 2014
  •   Vidéo : appel à refuser l'euthanasie
  • Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre

    05/06/2014 - Fin de vie

    Un infirmier de Wevelgem, près de Courtrai, est incarcéré depuis la semaine dernière. D'abord arrêté pour "euthanasies actives illégales", il vient de voir son chef d'inculpation changé en "meurtres".  A ce stade de l'enquête, il est question d'au moins dix cas, mais il est possible qu'il y en ait beaucoup plus. D'après le parquet de Courtrai, les faits auraient eu lieu entre le début des années 1980 et 2011. Durant cette période, l'homme a travaillé comme infirmier à l'hôpital du Sacré-Cœur de Menin.
    Averti de l'arrestation de son ancien employé, l'hôpital a annoncé sa pleine coopération avec la justice et décidé d'ouvrir une enquête interne afin de faire la lumière sur cette affaire. Il a également fait part de son intention d'améliorer les procédures de sécurité, même si le cadre légal concernant l'euthanasie est déjà très strict, a déclaré la direction.

     


     

    Les soins palliatifs ont besoin de moyens financiers : Mémorandum 2014

    05/06/2014 - Fin de vie

    Par leur Memorandum en 12 points, la Fédération Wallonne des Soins Palliatifs (FWSP) demande aux autorités de promouvoir des soins palliatifs de qualité accessibles à tous.
    D’après la FWSP, « beaucoup de patients ne bénéficient de soins palliatifs que dans les dernières semaines, les derniers jours, voire les dernières heures de leur vie. »
    La Fédération souligne qu’il est nécessaire d’adapter les offres de soutien aux besoins du patient et de ses proches, quel que soit le lieu de vie du patient. En ce sens, elle propose une redéfinition de la notion de patient en soins palliatifs. De plus, il est urgent de renforcer les équipes de soins palliatifs et de leur octroyer un juste financement afin notamment d’assurer la mise en œuvre des lois relatives à la fin de vie ou encore de rencontrer les besoins « du terrain » (patient, ses proches et soignants)
    Par ailleurs, la FWSP insiste également sur le fait de contrôler la qualité des formations palliatives exigées au sein des différents secteurs, et sur le développement d’une réelle politique de recherche et développement en soins palliatifs.
    Lire le Memorandum

     

    Vidéo : appel à refuser l'euthanasie

    05/06/2014 - Fin de vie

    La légalisation de l’euthanasie dans l’Etat du Québec  pourrait être adopté avant la fin de la session parlementaire, le 13 juin prochain. Le projet de loi 52 ne fait pas l’unanimité. Récemment critiqué par Ottawa et fait l’objet de critiques dans la société civile et le milieu médical. Ainsi, l’association Vivre Dans la Dignité, en partenariat avec le Collectif des Médecins contre l’euthanasie, a publié une vidéo pour interpeller les députés. Cette vidéo fait intervenir notamment le Dr Beauchamp, chirurgien et président de l’association Vivre Dans la Dignité, Jean Vanier, fondateur de l’Arche, le Dr Geneviève Dechêne, médecin en soins palliatifs à domicile.
    Source : Genethique.

     
Faire un don à l'IEB