FR NL EN

Mère porteuse : condamnation / Euthanasia in Belgium

ImprimerRecommander
[Français] 25 octobre 2012

Sommaire

  •   Traitements contre la stérilité, une bombe à retardement
  •   Big rise in Dutch euthanasia deaths
  •   Mère porteuse et couple acheteur d’un bébé condamnés
  •   Euthanasia in Belgium: 10 years on
  • Traitements contre la stérilité, une bombe à retardement

    05/10/2012 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    D’après une nouvelle étude de chercheurs français, les enfants nés de femmes ayant pris, afin de tomber enceinte, un médicament prescrit en cas de stérilité risquent deux fois plus que les autres de développer une leucémie.

    En effet, les scientifiques du Centre de recherche de l’Inserm en épidémiologie et santé des populations, basé à Villejuif, ont étudié près de 2 500 enfants, dont 764 souffraient de leucémie aiguë, et se sont penchés sur les antécédents obstétricaux des mères. Ils ont découvert que chez les femmes ayant pris un médicament pour stimuler les ovaires, le risque que leur enfant soit atteint de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), la forme de leucémie la plus fréquente chez l’enfant, était 2,6 fois plus élevé. Ces enfants risquaient également de souffrir 2,3 fois plus d’une forme plus rare de leucémie, la leucémie aiguë myéloïde (LAM).

    Présentées à Londres lors du Childhood Cancer 2012, ces découvertes montrent pour la première fois une relation spécifique entre l’utilisation de médicaments contre la stérilité et la leucémie chez l’enfant.

     

    Big rise in Dutch euthanasia deaths

    05/10/2012 - Fin de vie

    Just-released statistics for Dutch euthanasia in 2011 show that the number of psychiatric patients who died has skyrocketed from 2 in 2010 to 13 last year. Euthanasia for people with dementia also rose substantially, to 49.
    But euthanasia of all kinds rose. In 2011 there were 3,695 cases of euthanasia, an increase of 18% over the previous year. The figure is double the number in 2006. There were 4 cases of medical negligence, according to the report. One is being investigated by the public prosecutor. 

    Nicole Visee, the secretary general of the national euthanasia commission, told the media that she did not understand why numbers had risen. It could be due to better reporting by doctors, more deaths from terminal illness with the ageing population, or changes in ethical views.
    Alex Schadenberg, a Canadian critic who keeps a close eye on the Netherlands, says that euthanasia there is “out of control”. He points out that a study earlier this year in The Lancet estimated that 23% of euthanasia cases are not reported. Applying this metric to the 2011 statistics, he claims that there must have been about 4,500 euthanasia deaths.

    Euthanasia deaths in the Dutch statistics do not include assisted suicide (192 in 2010) or continuous deep sedation, which is often called “slow euthanasia” (8.2% of all deaths in 2005). Euthanasia now accounts for 2.8% of all deaths in the Netherlands – more than 1 person in 50.

    Source: Bioedge - Michael Cook | 26 Sep 2012

    Mère porteuse et couple acheteur d’un bébé condamnés

    15/10/2012 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    Baby D. est né le 26 février 2005. Sa mère porteuse, originaire de Houtem, avait promis l’enfant à un couple anversois, Geertrui Praet et Bart Philtjens. Pendant sa grossesse, elle a annoncé au couple qu’elle avait fait une fausse couche.
    À la naissance de l’enfant, la mère porteuse et son compagnon ont vendu leur nouveau-né à un couple de Néerlandais. Un test ADN a révélé que l’enfant avait été conçu avec le sperme de Bart Philtjens mais le couple néerlandais, originaire de Leusden, s’est tout de même vu attribuer la tutelle de l’enfant.
    Les six protagonistes se sont retrouvés au tribunal correctionnel d’Audenaerde. Ils ont tous été reconnus coupables de traitement dégradant. Les juges ont estimé qu’il était bien question d’un commerce d’enfant. La mère porteuse et son conjoint ont écopé d’un an de prison avec sursis et d’une amende de 1.650 euros. Le couple néerlandais a été condamné à la même amende. Le couple anversois a bénéficié de la suspension du prononcé. L'enfant a aujourd'hui 7 ans.

    Source : Belga     -    Dossier IEB "Convention de mères porteuses" ICI

    Euthanasia in Belgium: 10 years on

    Exclusive Dossier now available also in English!

    May 28, 2012 marks the 10th anniversary of the legalisation of euthanasia in Belgium, with the Netherlands following suit a year earlier and Luxembourg doing the same in 2009.

    To date, these three Benelux countries are the only ones to have legalised the act of intentionally killing a person who makes such a request. At a time when legalisation of euthanasia is being debated in several European countries, notably in France, it would appear appropriate to take stock of the last 10 years of implementation of the law on euthanasia in Belgium.

Faire un don à l'IEB