L'Université de la Vie - La vie à quel prix ?

Aussi dans 6 villes en Belgique : à Bruxelles + Liège + Mons + Namur + Louvain-la-Neuve et Gand !
4 lundis soirs consécutifs à partir du 14 janvier 2019

FR NL EN

Euthanasie pour souffrance psychique : synthèse de l'Avis 73 du CCBB

ImprimerRecommander
[Français] 3 avril 2018

Sommaire

  •   Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique
  •   Pays-Bas : La Coopérative « Dernière volonté » ne distribuera plus sa poudre létale
  • Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique

    29/03/2018 - Fin de vie

    Nouveau DOSSIER !

    Le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique a publié en décembre 2017 un avis sur l’euthanasie de patients hors phase terminale, affectés d’une souffrance psychique avec ou sans affection médicale (psychiatrique ou autre) sous-jacente.

    Dans cet avis, le Comité répond en 75 pages aux questions posées en 2011 par Madame Laurette Onckelinkx, à l’époque Ministre de la Santé publique.

    L’avis rendu 6 ans plus tard, reprend les points de consensus, mais également les dissensions divisant encore les membres du Comité. Et si la difficulté de ses membres à trouver des consensus sur les sujets les plus sensibles soulignait la probable incapacité de la loi euthanasie à pallier les écarts d’interprétation et les dysfonctionnements dans son application?

    Sur le terrain, cela fait plusieurs années que des praticiens se mobilisent pour dénoncer ces dysfonctionnements chroniques. Les appels à une réévaluation profonde de la loi euthanasie se font insistants. L’avis offre aujourd’hui aux politiques une base de travail. Qu’en feront-il ?

    Le présent document est une synthèse des principales recherches et réflexions du Comité, publiées dans son avis et dans ses discussions plénières. Le CCBB a la particularité dans ses avis de reprendre les diverses positions défendues par ses membres, lorsque celles-ci sont divergentes.

    En annexe, figurent  des « concepts-clefs » de la loi euthanasie que le Comité a pris le temps de clarifier, afin de baliser au mieux le terrain avant d’entrer dans le vif de sa réflexion.


     

    Pays-Bas : La Coopérative « Dernière volonté » ne distribuera plus sa poudre létale

    29/03/2018 - Fin de vie

    La Coopérative « Dernière volonté » (« Laatste wil ») a annoncé mettre fin à son activité de mise à disposition de sa poudre létale dénommée « Moyen X ». Sa décision fait suite à celle du Ministère public d’enquêter sur la possibilité de qualifier cette activité d’aide délictueuse au suicide.

    Petra de Jong, administratrice de la Coopérative, insiste ne pas comprendre pourquoi le Ministère public considère la CLW comme organisation criminelle. En effet, la coopérative ne fait qu’informer ses membres, regroupés en groupes d’achat, sur la manière de se procurer ladite poudre. Elle indique que la décision de la CLW d’arrêter son activité a comme unique but d’éviter que ses membres soient considérés comme des criminels. La Coopérative ne cessera pas d’exister, mais orientera désormais ses activités vers le lobbying et d’autres voies de défense des intérêts de ses membres.

    Source : Medischcontact

Faire un don à l'IEB