FR NL EN

Euthanasie Pays-Bas / Cellules iPS

ImprimerRecommander
[Français] 20 décembre 2012

Sommaire

  •   Euthanasie Nederland : + 18%
  •   Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées
  • Euthanasie Nederland : + 18%

    10/12/2012 - Fin de vie

    3.695 personnes ont été euthanasiées ou assistées dans leur suicide en 2011, soit 18% de plus qu’en 2010. C’est ce qui ressort du nouveau Rapport .
    Cette évolution croissante du nombre de personnes euthanasiées pose de sérieux problèmes de gestion aux Comités Régionaux censés devoir vérifier les dossiers qui leur sont soumis par les médecins ayant pratiqué l’euthanasie. Cette vérification des Comité Régionaux contrôle la conformité de l’acte euthanasique par rapport aux exigences de la loi.
    Ces Comités de contrôle se trouvent aujourd’hui débordés par la charge de travail et n’arrivent plus à rendre leur avis dans les délais impartis par la loi.
    Ceci rend la situation « inacceptable »  et « illégale », selon ledit rapport.
    Parmi ces 3.695 personnes euthanasiées et déclarées comme telles, 4 l’ont été en dehors du cadre prévu par la loi. Des plaintes ont été transmises au Procureur Général et à l’Inspection de la Santé Publique. Le Rapport ne dit pas quelles en ont été les suites ni si les médecins ont été condamnés.
    Le Rapport des Comités Régionaux n’aborde pas la question des euthanasies non déclarées, question soulevée par le Dr Bernard dans un article paru dans The Lancet en début d'année. L’auteur y affirme que près de 20% des médecins aux Pays-Bas n’ont pas déclaré les euthanasies qu’ils pratiquaient.

    Source: Bioedge

     

    Fin des tests sur les embryons humains? Banque de CSA déprogrammées

    10/12/2012 - Recherche biomédicale

    10 sociétés pharmaceutiques internationales vont travailler avec des scientifiques de 11 pays européens pour monter une banque de cellules souches, dont l’objectif sera de tester de nouveaux médicaments, rapporte Foxnews.

    La StemBANCC, coordonnée par le groupe pharmaceutique suisse Roche et dirigée par des scientifiques de l’université d’Oxford, prélèvera des cellules souches chez des personnes adultes atteintes de maladies telles que le diabète ou la démence.
    Les chercheurs ont récemment découvert une manière de déprogrammer des cellules souches adultes de peau ou de sang, pour obtenir des cellules souches pluripotentes induites (iPS), capables de produire n’importe quel tissu.
    Cette découverte, qui a valu au Professeur Shinya Yamanakade de recevoir le Prix Nobel de Médecine en 2012, permet ainsi de tester, sans destruction d’embryons humains, les effets de nouveaux médicaments à un stade préliminaire de la cellule.
    L’objectif de la StemBANCC est donc de créer 1.500 lignes de ces cellules souches iPS.
     
    Fortes de cette avancée scientifique et du soutien financier de l’Union Européenne pour ce projet, ces 10 sociétés pharmaceutiques abandonneront-elles progressivement les recherches poursuivies depuis plusieurs années sur les embryons humains ?

Faire un don à l'IEB