FR NL EN

Euthanasie "à la demande"?

ImprimerRecommander
[Français] 12 décembre 2012

Sommaire

  •   Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie
  •   L’ADMD propose l’euthanasie des “personnes souffrant d’un handicap mental profond.”
  • Elargir le cadre légal de la loi dépénalisant l’euthanasie

    04/12/2012 - Fin de vie

    Faut-il élargir la loi dépénalisant l’euthanasie ? Un article du 17 novembre 2012 dans le journal Le Soir titre : « Une loi qui pourrait évoluer ».

    Outre la répétition des mêmes propositions de loi (voir précédents Bulletins de l’IEB), on perçoit l’agacement voire les menaces de certains face au professionnalisme de certains médecins et institutions qui se refusent à pratiquer l’euthanasie « à la demande », sans même qu'un accompagnement palliatif ne lui soit d'abord proposé. « Si ces hôpitaux s’entêtent, des sanctions pourraient tomber. La loi sur le droit des patients est clairement bafouée. Si les hôpitaux sont financés par l’impôt, c’est pour rendre un service public. S’ils ne le rendent plus complètement, ils doivent être sanctionnés financièrement », réagit le sénateur Philippe Mahoux (PS), coauteur de la loi de dépénalisation.

    Dans ce même article, l’ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) affirme que la loi dépénalisant l’euthanasie “semble plutôt globalement appliquée sans problèmes majeurs ”.
    Avis que ne partage pas l’IEB (voir Dossier spécial).

     

    L’ADMD propose l’euthanasie des “personnes souffrant d’un handicap mental profond.”

    04/12/2012 - Fin de vie

    L’Association pour le Droit pour Mourir dans la Dignité (ADMD), une association qui promeut la pratique de l’euthanasie, encourage les responsables politiques à rouvrir le débat pour un élargissement de la loi dépénalisant l’euthanasie. Elle plaide entre autres pour l’euthanasie de    «  personnes souffrant d’un handicap mental profond  ».

    Source: Bulletin de l’ADMD, septembre 2012, P. 15.

Faire un don à l'IEB