FR NL EN

Bulletin de l'IEB - 31 mai 2011

ImprimerRecommander
[Français] 31 mai 2011

Sommaire

  •   Contre la pilule abortive en vente libre
  •   Avortement et clause de conscience : la Cour Européenne des Droits de l'Homme condamne la Pologne
  •   La fondation Francqui récompense une recherche sur embryons
  •   ISO 9001 pour un service de Procréation Médicalement Assistée
  •   Maîtriser la mort ? Soirée-événement à Bruxelles
  • Contre la pilule abortive en vente libre

    27/05/2011 - Début de vie

    La gynécologue et sénatrice Marleen Temmerman (sp.a) indique que si l'utilisation de la méthode médicamenteuse est une alternative "sûre" (sic) dans les premières semaines de grossesse, elle n'est pas du tout favorable à ce que les pilules abortives soient disponibles en vente libre afin de favoriser un temps de réflexion, et d'éviter les complications médicales et surtout psychologiques que l'avortement peut engendrer. "Il est important que les femmes soient accompagnées et informées sur ce qui les attend", précise-t-elle.
    Pour rappel, lors d'un avortement médicamenteux, un comprimé destiné à stopper la gestation est donné à la femme. 36 à 48 heures après, la femme se rend dans un centre ou un hôpital où des prostaglandines lui sont administrées afin de provoquer des contractions et expulser le fœtus mort. Ces contractions peuvent être parfois très douloureuses et s'accompagner d'effets secondaires comme de fortes nausées.
    A noter que le dernier rapport de la Commission nationale d'évaluation de la loi relative à l'interruption volontaire de grossesse faisait état d'une augmentation des avortements médicamenteux (2.871 cas annuels en 2008 à 3.236 cas en 2009, soit à 17,15 % du nombre total d'avortements).

    Avortement et clause de conscience : la Cour Européenne des Droits de l'Homme condamne la Pologne

    26/05/2011 - Clause de conscience

    Le 26 mai 2011, la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a sanctionné la Pologne pour des "carences" dans la mise en oeuvre de sa législation sur l’IVG. Cet arrêt a été rendu après le recours d’une femme n’ayant pas pu obtenir une interruption volontaire de grossesse (IVG) dans les délais légaux.

    La requérante avait donné naissance à une petite fille atteinte du syndrome de Turner en juillet 2002. Cette anomalie génétique avait été décelée lors d’une amniocentèse pratiquée pendant sa grossesse. Une demande d’avortement avait alors été formulée dans le délai légal de 22 semaines prévu par la loi polonaise sur l’IVG, ainsi qu’une confirmation du diagnostic.
      Ces deux demandes furent refusées par le personnel soignant qui opposa sa clause de conscience. Suite aux nombreuses demandes de la patiente, le diagnostic fut finalement réexaminé et confirmé. Par contre, la demande réitérée d’IVG fut quant à elle refusée car intervenant après le délai légal. La Cour sanctionne la Pologne pour le manque de moyens "garantissant aux femmes enceintes l’accès à des informations pertinentes, complètes et fiables sur la santé des fœtus".
    La CEDH a condamné l’Etat polonais à verser 45.000€ de dommages-intérêts à la requérante. 

    Source: 20minutes.fr 26/05/11

    La fondation Francqui récompense une recherche sur embryons

    20/06/2011 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    Pierre Vanderhaeghen, chercheur FNRS à l'Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire (IRIBHM) à la Faculté de médecine de l'ULB, a été désigné lauréat du Prix Francqui 2011 (250.000 euros) pour ses travaux ayant notamment permis de générer pour la première fois du cortex cérébral à partir de cellules souches embryonnaires.
    C’est ce qu’a annoncé la Fondation, dont  le conseil d’administration multidisciplinaire est présidé par le ministre d’Etat Marc Eyskens.
    Le nombre d’embryons utilisés et détruits pour mener ces recherches n’a pas été mentionné. Voir le rapport de la Fondation Francqui

    Voir aussi Bulletin du 22 juin 2011

    ISO 9001 pour un service de Procréation Médicalement Assistée

    19/05/2011 - Procréation médicalement assistée PMA / GPA

    Le Service de Procréation médicalement assistée (PMA)du Centre hospitalier régional de Namur (CHRN) pratique actuellement plus de 300 cycles FIV (Fécondation In Vitro) par an. "Plus d’un couple sur deux repart avec une grossesse après un seul cycle de traitement. Et tout cela en conservant un esprit de famille et personnalisé", commente le Dr Patrick-Charles Pauwels, chef du service.
    Ayant beaucoup investi en vue d’une amélioration continuelle des "performances", le centre vient d’obtenir le certificat ISO 9001. "Recevoir l’agrément de la firme Veritas est une réelle source de satisfaction au regard de l’immense travail accompli ces derniers mois", indique le Dr Pauwels. "L’objectif principal est de mettre en œuvre toutes les techniques existantes les plus récentes et validées visant à obtenir les meilleurs résultats possibles en termes de naissances et de contrôler tous les paramètres pouvant influencer le résultat et la sécurité des techniques de PMA", explique Anne Vansteenbrugge, biologiste.
    Il fallait aussi répondre aux arrêtés royaux relatifs aux banques de matériel corporel humain : tout centre de PMA disposant d’un laboratoire manipulant des cellules et tissus doit être conforme afin de disposer d’un agrément.

    Source : La Libre.be

    Maîtriser la mort ? Soirée-événement à Bruxelles

    31/05/2011 - Fin de vie

    Du débat de société à la question intime : le jeudi 9 juin 2011 à 20h, à BRUXELLES, ILMH (Institut Libre Marie Haps), 14  rue d’Arlon (Place du Luxembourg).

    Tournée 2011 de l’Institut Européen de Bioéthique (IEB) et de l’Alliance pour les Droits de la Vie (ADV). Avec le professeur Etienne MONTERO, le docteur Xavier MIRABEL et Tugdual DERVILLE. 

    Témoignages - Expériences - Eclairages - Reportages .
    Quelles réponses apporter aux souffrances de la fin de vie ? Peut-on préparer, accompagner ceux qui vont mourir ? Jusqu’où aller et quand s’arrêter ? Quels rites de deuils vivre ou réinventer pour qu’une disparition ait un sens pour ceux qui restent ? Entre acharnement thérapeutique et euthanasie, quelle issue ?  
    Entrée libre, dans la limite des places disponibles. Info : 0477 042 367

     

     

Faire un don à l'IEB