Abortus/ Euthanasieplannen/ONE

 Imprimer

UK: mannenoverschot door abortus

Groot-Brittannië kampt met een overschot aan mannen. Door genderselectie en abortus bij etnische minderheden is er een onevenwicht ontstaan in de bevolking. Dat concludeert de Britse krant The Independent op basis van analyses van de bevolkingsstatistieken.
In 2011 'verdwenen' plots tussen de 1.400 en 4.700 vrouwen uit de nationale statistieken van Engeland en Wales, terwijl het aantal mannen wel op het gemiddelde peil bleef. Etnische minderheden die afkomstig zijn uit landen als India, Pakistan, Nepal en Bangladesh voeren genderabortussen uit op vrouwelijke foetussen. ... Het is in Groot-Brittannië verboden om een abortus uit te laten voeren op basis van het geslacht van het embryo. Er gaan nu ook stemmen op om toekomstige ouders het geslacht van hun baby niet langer mee te delen.
 

   

Lire la suite 


Les avortements en fonction du sexe doivent être criminalisés

Nils Muinieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe*, condamne les avortements sélectifs selon le sexe. Il vient en effet de déclarer que « les avortements sélectifs en fonction du sexe sont discriminatoires et doivent être interdits ». Il dénonce ces avortements qui se pratiquent aussi en Europe, car il est facile de connaître le sexe du foetus et il déplore, qu'à ce jour, le cadre international n'apporte qu'une faible protection au foetus féminin.
Alliant les revendications des défenseurs des femmes et de la vie prénatale, il ajoute : « Que l'on choisisse de considérer l'avortement sélectif comme une violence à l'encontre du foetus ou de la femme, il constitue à l'évidence une forme de discrimination fortement marquée par le recours à la violence physique et psychologique. »
A la suite d'autres institutions, le Commissaire aux droits de l'homme invite les gouvernements à adopter des « mesures fortement dissuasives (...) pour éliminer cette pratique, qui tend aus...

Lire la suite 


Etude de l'ONE : des mamans toujours plus âgées.

Etude de l'ONE : des mamans toujours plus âgées.

Dans son dernier rapport, l'ONE s'est notamment penché sur l'âge des mères à l'accouchement. Et contrairement à ce qu'on lit parfois, les mères adolescentes ne sont pas plus nombreuses qu'avant. Bien au contraire. Si en 1998, près de 4% des jeunes mamans avaient moins de 20 ans, elles ne sont plus que 2 % quinze ans plus tard. Durant cette période, la proportion de mères âgées de 20 à 29 ans a également diminué de manière nette, passant de 56% à 43%.
Les jeunes mamans sont donc de moins en moins... jeunes. Si, en 1998, on comptait quelque 38% de parturientes trentenaires, elles étaient, en 2012, plus de 48%. Et dans les maternités de Wallonie et de Bruxelles, il convient de féliciter, dans un cas sur vingt, une femme ayant franchi le cap de la quarantaine. Soit trois fois plus qu'à la fin du siècle dernier.
Source : Le Journal du Médecin du 06/12/2013

Lire la suite 


Europese bezorgdheid over euthanasieplan­nen Bel­gië

61 leden van de Par­lemen­taire Ver­gader­ing van de Raad van Europa hebben een verk­lar­ing ondertek­end die uit­drukking geeft aan grote bezorgdheid voor de Bel­gis­che plan­nen tot uit­brei­d­ing van de euthanasie naar kinderen, zon­der leefti­jds­grens. Zij rea­geren daarmee op de stem­ming in de Bel­gis­che Senaat in decem­ber van het afgelopen jaar.
De onderteke­naars herin­neren aan een aan­bevel­ing uit 1999 van het Comité van Min­is­ters (de min­is­ters van buiten­landse zaken van de lid­staten) dat "de lid­staten van de Raad van Europa aan­moedigt de waardigheid van ter­mi­naal zieke of ster­vende per­so­nen te respecteren en bescher­men en daar­bij het ver­bod op inten­tion­eel ben­e­men van het leven van ter­mi­naal zieke of ster­vende mensen hoog te houden".  
In een res­o­lu­tie uit 2012 heeft de Par­lemen­taire Ver­gader­ing gesteld dat "euthanasie in de zin van het inten­tion­eel doden van een afhanke­lijke mens door een daad of nalaten daar­van voor zijn of haar ve...

Lire la suite