Nouveau dossier de l'IEB : l'usage des mots en bioéthique

 Imprimer

Thématique : Statut du corps humain / Embryons

Actualités

Publié le : 18/03/2021

Choisir les bons mots lorsqu'on parle de sujets aussi délicats que la vie naissante, la mort, une grossesse imprévue, la découverte d'un handicap, les soins en fin de vie ou l'euthanasie, constitue un défi perpétuel. Comment tendre vers les mots justes tout en prenant soin du dialogue ?

 

"Mal nommer les choses, disait Albert Camus, c'est ajouter au malheur du monde." Si nous voulons bâtir un monde plus accueillant pour la personne et la vie humaines, aussi fragiles soient-elle, la question du choix des mots est essentielle.

 

Le choix des mots en bioéthique : c'est ce que propose Xavier Dijon, professeur em. de philosophie du droit à l'UNamur dans ce nouveau dossier de l'IEB.


Articles similaires

Un nouveau-né lorrain sauve un patient américain

Un nouveau-né lorrain sauve un patient américain

- Embryons

Grâce à un bébé né à la polyclinique Majorelle à Nancy, un patient américain va voir ses chances de guérison augmenter considérablement. En effet, ce malade va bénéficier d'une greffe de cellules souches issues de la poche de sang prélevé par le cordon ombilical du nouveau-né immédiatement après sa naissance.
Depuis novembre dernier, la maternité de la polyclinique Majorelle, seul établissement lorrain à proposer cette démarche, informe les parents sur la possibilité qu'ils ont de faire un don...

Lire la suite

Webinaire IEB - Bioéthique et sémantique : le choix des mots

Webinaire IEB - Bioéthique et sémantique : le choix des mots

- Embryons

Choisir les bons mots lorsqu'on parle de sujets aussi délicats que la vie naissante, la mort, une grossesse imprévue, la découverte d'un handicap, les soins en fin de vie ou l'euthanasie, constitue un défi perpétuel. Comment tendre vers les mots justes tout en prenant soin du dialogue ?

 

"Mal nommer les choses, disait Albert Camus, c'est ajouter au malheur du monde." Si nous voulons bâtir un monde plus accueillant de la personne et de la vie humaines, aussi fragiles soient-elle, la questi...

Lire la suite

Nouveau Dossier : Fatigue de vivre et euthanasie : où en est la réflexion en Belgique ?

Nouveau Dossier : Fatigue de vivre et euthanasie : où en est la réflexion en Belgique ?

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau Dossier  !

La fatigue de vivre bouscule et interroge de plus en plus le corps médical et l'opinion publique quant à ses causes et ses conséquences.

En août 2017, désirant ouvrir un débat officiel sur la question, le député Jean-Jacques De Gucht (Open-VLD) a proposé d'élargir la loi dépénalisant l'euthanasie à toute personne qui exprime éprouver une « fatigue de vivre » (« levensmoeheid »), sans pour autant être atteinte par une affection ou maladie quelconque. Le député travaille de...

Lire la suite