CJUE : définition de l'embryon humain

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche sur les embryons

Actualités

Publié le : 18/12/2014

La Cour de Justice de l'Union Européenne a rendu ce 18 décembre 2014 un arrêt dans un litige opposant une société commerciale d'exploitation de cellules souches à l'Office britannique des brevets.
Dans cet arrêt, la Cour a été amenée à se prononcer sur la notion d' « embryon humain ». D'après la Cour, pour être qualifié comme tel, « un ovule humain non fécondé doit nécessairement disposer de la capacité intrinsèque de se développer en un être humain ».
Et la Cour de préciser : « Par conséquent, le seul fait qu'un ovule humain activé par voie de parthénogenèse commence un processus de développement n'est pas suffisant pour le considérer comme un embryon humain. ».
Il s'ensuit concrètement qu'un organisme incapable de se développer en un être humain ne constitue pas un « embryon humain », et que, par conséquent, les utilisations d'un tel organisme à des fins industrielles ou commerciales peuvent, en principe, faire l'objet d'un brevet. « En revanche, dans l'hypothèse où un tel ovule disposerait de la capacité intrinsèque de se développer en un être humain, il devrait être traité de la même façon qu'un ovule humain fécondé, à tous les stades de son développement. ».
Source: Communiqué de presse de Cour de Justice de l'Union européenne 18/12/2014


Articles similaires

One of us, protection de l'embryon : phase de validation terminée

One of us, protection de l'embryon : phase de validation terminée

- Recherche sur les embryons

L'Initiative Citoyenne Européenne (ICE) "Un de Nous" vient d'achever la phase de vérification des signatures collectées  et leur validation par les autorités nationales de chaque état membre. 
Un de Nous est confirmée comme la première ICE ayant recueilli le plus grand nombre de signatures et de soutiens.
Sur les 1 901 947 signatures collectées dans l'ensemble de l'Union européenne, 1 742 156 ont été validées.  19 pays ont atteint le minimum de signatures requises par la Commission européenne....

Lire la suite

Pays-Bas : création d’embryons pour la recherche

- Recherche sur les embryons

Le vendredi 27 mai 2016, la Ministre de la santé néerlandaise Edith Schippers a annoncé un nouveau projet de loi visant à permettre la création d'embryons pour certaines recherches spécifiques relatives à l'infertilité, aux procréations médicalement assistées et aux maladies héréditaires « sous de strictes conditions ». L'objectif de cette loi est, selon la ministre, de faciliter l'accès à « un enfant ou un enfant en bonne santé ».

Les Pays-Bas sont, après la Belgique, un des premiers Etats à...

Lire la suite

Tests chromosomiques sur les embryons conçus in vitro pour éviter une fausse couche ?

Tests chromosomiques sur les embryons conçus in vitro pour éviter une fausse couche ?

- Recherche sur les embryons

Que penser des tests chromosomiques réalisés sur les embryons conçus in vitro avant de les réimplanter in utero ? Serait-ce éthique d'effectuer des tests pour détecter les éventuelles anomalies chromosomiques des embryons et d'écarter ainsi ceux qui éventuellement seraient sujets à une fausse couche ?

Une étude a été réalisée par neuf centres médicaux spécialisés dans la fécondité et la génétique, dont le Centre de la reproduction humaine et le Centre de la médecine génétique de l'UZ Brussel....

Lire la suite