Apprendre en s'amusant : QUIZZZZZ !

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Recherche médicale

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 01/07/2019

Pour participer : cliquer sur "Lire la suite"  ICI 


Articles similaires

Etats-Unis : amputé des deux bras, il contrôle ses deux prothèses par son cerveau

- Recherche médicale

Dans le cadre d'une expérience menée par l'Applied Physics Laboratory de la Johns Hopkins University, dans le Maryland, Les Baugh, un américain du Colorado, amputé des deux bras suite à un accident de travail, peut aujourd'hui se servir de deux prothèses ajustées au niveau des épaules.
Fait remarquable, c'est par la pensée, décryptée par un logiciel informatique et un mécanisme reliant son cerveau aux prothèses, que Les Baugh peut saisir des objets et ré-apprendre peu à peu les gestes de la vi...

Lire la suite

Belgique : inauguration d’un centre d’expertise en robotique médicale

- Recherche médicale

Le 12 novembre dernier, l'Université Catholique de Louvain a inauguré un nouveau centre de d'expertise pluridisciplinaire visant à promouvoir la recherche dans le domaine de la robotique médicale. Celui-ci développera ses travaux selon trois axes : la réadaptation et la rééducation des patients, l'assistance à la chirurgie et la compréhension du mouvement. Misant résolument sur la fédération des talents, Louvain Bionics rassemble des professeurs dans des disciplines aussi diverses que l'ingéni...

Lire la suite

42% des habitants de Flandre préféreraient l’euthanasie à la démence

42% des habitants de Flandre préféreraient l’euthanasie à la démence

- Euthanasie et suicide assisté

Une enquête réalisée par le Centre d'expertise de la démence en Flandre, en Belgique, révèle que près de la moitié des habitants de Flandre choisiraient l'euthanasie s'ils devaient apprendre qu'ils étaient en train de devenir déments. Les commanditaires de l'enquête ont fait connaître leur préoccupation face à cette situation, rappelant que pas plus que le cancer, la démence n'est aujourd'hui un arrêt de mort.

Cette proportion est « inquiétante », voire « choquante » réagissent les chercheurs...

Lire la suite