Etablissements belges agréés pour conserver le matériel corporel humain, y compris les embryons

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 18/01/2011

L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé a établi la liste des établissements agréés pour traiter et/ou conserver le « matériel corporel humain », agréments octroyés entre le 1er novembre 2010 et le 30 novembre 2010, en application de la loi du 19 décembre 2008 relative à l'obtention et à l'utilisation de matériel corporel humain destiné à des applications médicales humaines ou à des fins de recherche scientifique. 
Parmi les 28 établissements repris dont deux firmes privées  se trouvent 18 hôpitaux et centres universitaires disposant des infrastructures pour la congélation des embryons surnuméraires. Seulement quatre établissements sont mentionnés comme offrant les infrastructures permettant la conservation des cellules de sang du cordon ombilical.

Source : Le Moniteur belge – Publication du 07/01/2011

Dossiers de l'IEB en lien avec:
 la congélation des embryons surnuméraires                                           -  les cellules du sang de cordon ombilical


Articles similaires

DNAVision à Charleroi offre le génome humain complet pour 7.500 euros

- Génétique

Le séquençage complet du génome humain est dès à présent proposé aux acteurs du monde pharmaceutique et de la recherche médicale à prix démocratique. Le leader européen de cette technique - DNAVision - se situe au Charleroi Biopark.
C'est aux Etats-Unis que le premier être humain a été entièrement séquencé. Depuis, ce pays mène les recherches en ce domaine, suivi par l'Asie, dans une moindre mesure. En 2008, huit personnes au monde avaient été séquencées, en 2009, on atteignait le chiffre de c...

Lire la suite

L'OMS exhorte à suspendre toute modification du génome germinal humain

L'OMS exhorte à suspendre toute modification du génome germinal humain

- Génétique

Le 26 juillet 2019 à Genève, l'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré qu'il serait irresponsable pour le moment de procéder à des applications cliniques de la modification du génome germinal humain. Le directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, estime que cette pratique pose des défis éthiques et techniques sans précédents. Selon l'OMS, le développement des techniques de modification du génome humain met en exergue la nécessité d'établir au plus vite des normes stricte...

Lire la suite

Que veulent faire les Belges de leurs informations génétiques ?

Que veulent faire les Belges de leurs informations génétiques ?

- Génétique

Les analyses génomiques sont de plus en plus accessibles et font toujours plus l'objet de partages voire de commercialisation. Qu'en pensent les citoyens belges ? Le Forum citoyen sur l'utilisation des données du génome, organisé en automne 2018 par la Fondation Roi Baudouin et Sciensano, y a répondu en donnant voix à 32 hommes et 32 femmes de milieux et d'âges divers. L'objectif étant d'en informer l'opinion publique, ceux et celles qui décideront d'un encadrement légal des analyses du génome...

Lire la suite