Cellules souches : appel aux donneurs d’origine non-européenne

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 26/09/2018

Parmi les 81.300 donneurs inscrits au registre belge de donneurs de cellules souches, seulement 1,5% est d'origine nord-africaine, centrafricaine ou turque, un taux trop faible par rapport aux besoins des receveurs. Parmi les patients de ces origines, une personne sur trois ne trouve donc pas de donneur.

Les cellules souches en question ont la caractéristique d'être indifférenciées et divisibles indéfiniment. C'est à partir de ces cellules « mères » que toutes les autres cellules sanguines (globules rouges, globules blancs et plaquettes) se développent. Elles sont indispensables pour le traitement de maladies du sang telles que la leucémie.

La Croix-Rouge précise que « les hommes âgés de 18 à 40 ans sont les donneurs de cellules souches les plus adéquats ». La ministre de la Santé a également encouragé la campagne : « Le don de cellules souches est un geste de solidarité : vous pouvez sauver la vie de quelqu'un. »

Il est possible de s'enregistrer comme candidat donneur sur le site http://www.31millionsdechances.org/devenir-donneur-de-cellules-souches/

Source : Journal du médecin


Articles similaires

Charleroi : MaSTherCell pour la production et livraison de cellules souches

- Génétique

Encouragé par le gouvernement wallon et sous l'impulsion de Jean-Claude Marcourt, ministre de l'économie, MaSTherCell (Manufacturing Synergies for Therapeutic Celles) sera opérationnel dès juin 2012 dans le Biopark de Charleroi, rejoignant ainsi le trio des sociétés actives en Wallonie (Bone Therapeutics, Promethera et Cardio3-Biosciences ) dans le domaine de la thérapie cellulaire.

Quatre types de cellules sont utilisés aujourd'hui : les cellules différenciées, les cellules souches adultes e...

Lire la suite

Cellules iPS: découverte de nouveaux gènes pour la reprogrammation

Cellules iPS: découverte de nouveaux gènes pour la reprogrammation

- Génétique

La revue Cell Stem Cell révèle dans son numéro de septembre 2013 que le Centre de Médecine Régénérative de Barcelone (CMR), en collaboration avec l'Institut Salk en Californie, est parvenu à mettre au point "un nouveau procédé d'obtention de cellules iPS". L'équipe du professeur Juan Carlos Izpisua "vient de montrer qu'il existe au moins sept autres gènes capables d'intervenir dans le processus de reprogrammation" des cellules souches. Ces gènes "sont présents dans la cellule adulte et c'est l...

Lire la suite

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

Première mondiale : créer de l’os à partir de cellules souches de graisse

- Génétique

Des scientifiques de l'UCL viennent de mettre au point une technique pour créer de l'os artificiel à partir de cellules-souches prélevées dans la graisse du patient. Ces cellules-souches sont cultivées et multipliées trois mois avant d'être réimplantées là où l'os du patient manque. Développée pour des patients pour lesquels aucune solution n'était plus disponible, notamment des enfants atteints d'un cancer des os, cette technique, qui produit une sorte de plasticine que l'on peut modeler à la...

Lire la suite