Analyse ADN facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.

 Imprimer

Thématique : Recherche biomédicale / Génétique

Actualités

Publié le : 18/07/2013

Une société de Munich a été choisie pour effectuer l'analyse annuelle d'environ 8.000 échantillons ADN de personnes condamnées par la justice belge. Les laboratoires belges, qui réalisaient jusqu'à présent ces analyses, regrettent qu'elles ne soient plus effectuées dans le pays, indique De Standaard.
Le gouvernement a décidé d'attribuer dès 2014 l'analyse des échantillons ADN des condamnés à la société allemande Eurofins Medigenomix Forensik afin de réaliser des économies. En effet, une analyse est facturée 300 euros en Belgique contre seulement 30 euros en Allemagne.
Ces dernières années, le coût des analyses ADN demandées par la justice belge a été compris entre 8 et 10 millions d'euros. La base de données ADN sera élargie l'année prochaine et le nombre d'analyses passera de 4.000 à 8.000. Pour limiter les coûts, la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom, avait donc lancé un appel d'offres européen.


Articles similaires

La recherche et les cellules souches adultes en Belgique

- Génétique

La société  TiGenix à Leuven travaille activement sur les cellules souches adultes en vue de la régénérescence du ménisque. Ces cellules souches adultes dérivées du genou sont exploitées pour développer un nouveau produit qui permettrait de réparer les ménisques. Les recherches en sont au stade d'expérimentation animale. Les essais sur l'homme sont prévus début 2011.
TiGenix est une spin-off et une collaboration entre les universités de Gand et de Leuven, le responsable des recherches étant le...

Lire la suite

Télévie en Belgique : 20.000 euros pour un projet utilisant les cellules souches embryonnaires

Télévie en Belgique : 20.000 euros pour un projet utilisant les cellules souches embryonnaires

- Génétique

L'asbl ABMM organise depuis plus de 10 ans le Télévie et mobilise de nombreux volontaires chaque année pour la collecte de dons. C'est en moyenne 250.000 euros qui sont ainsi collectés chaque année, et notamment par son « centre téléphonique de promesse ».
Plusieurs projets de recherche trouvent ainsi un appui financier. Cette année, un projet intitulé « Human pluripotent stem cells as disease models for myotonic dystrophy type 1  » du Dr Karen Sermon de la VUB a été sélectionné et a bénéficié...

Lire la suite

Une proposition de loi MR contre l’eugénisme

- Génétique

Les sénateurs MR Jacques Brotchi et Christine Defraigne ont déposé une proposition de loi contre l'eugénisme. Le texte vise à améliorer la loi encadrant la procréation médicale assistée de sorte que le choix du sexe des embryons soit désormais interdit.
Le réseau des hôpitaux anversois avait annoncé fin janvier avoir ouvert une enquête après que la télévision néerlandaise eut révélé qu'un gynécologue anversois proposait à ses patients des traitements permettant le choix du sexe de leur enfant....

Lire la suite