SOINS PALLIATIFS

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 20/12/2013


Articles similaires

Une mort paisible et très souvent sans douleur pour les patients en soins palliatifs

Une mort paisible et très souvent sans douleur pour les patients en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Une étude de l'Université de Wolongong, en Australie, démontre que 85% des patients qui ont reçus des soins palliatifs sont délivrés de toute douleur et symptôme graves au moment de leur mort. Les chercheurs australiens ont étudié l'évolution de la prise en charge de la douleur en soins palliatifs sur ces dix dernières années, sur plus de 250 000 patients.

Au sein de ce vaste échantillon, les principaux symptômes provoquant le malaise d'un patient en début de soins palliatifs étaient pour 13,...

Lire la suite

Manque de lits en soins palliatifs en Flandre

- Soins palliatifs

Bert Anciaux (sp.a) a interpellé la Ministre des Affaires sociales et de la Santé publique  (Question n° 5-7475 du 4 décembre 2012) à propos du manque structurel croissant de lits dans les centres de soins palliatifs en Flandre. Il se basait pour cela sur une étude (et annexe) réalisée par un étudiant de la KU Leuven en collaboration avec la Federatie Palliatieve Zorg Vlaanderen. L'étude attire l'attention sur un manque structurel dans la capacité d'admission : des patients incurables doivent ...

Lire la suite

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

Canada : un appel à projets pour développer et innover en soins palliatifs

- Soins palliatifs

Près de 70 % des quelque 220.000 Canadiens qui décèdent chaque année n'ont pas accès à des soins palliatifs. De plus, pour bon nombre d'entre eux, la prestation de ces services ou l'aiguillage vers les soins palliatifs n'a lieu que dans les dernières semaines de vie. La culture palliative n'est donc pas encore diffusée auprès des citoyens canadiens alors que le gouvernement tend à promouvoir l'aide médicale à mourir (Suicide assisté et euthanasie).

C'est pourquoi, il est urgent d'améliorer l'...

Lire la suite