Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 17/06/2014

La formation de base des généralistes et les recyclages qu'ils suivent durant leur carrière ne sont pas suffisants pour les familiariser avec les soins palliatifs dans tous leurs aspects, conclut Peter Pype (Ugent/UAntwerpen) dans sa thèse de doctorat déposée cette semaine.
C'est surtout en travaillant avec des infirmiers membres d'équipes chargées de fournir des soins palliatifs à domicile que ces médecins développent leurs connaissances. On estime qu'environ 15.000 personnes ont besoin de soins palliatifs en Belgique. La plupart d'entre elles désirent mourir chez elles.


Articles similaires

SOINS PALLIATIFS

- Soins palliatifs

Palliatieve sector smeekt om meer middelen

Plus de 450.000 personnes âgées en Belgique ont besoin de soins infirmiers.

Coma: des chercheurs de l'ULg détectent des signes sans réponse musculaire.

Domus, 25 ans de soins palliatifs

Liège : nouvel espace de gériatrie

Province de Luxembourg : création d'une plate-forme Alzheimer

Soins palliatifs en promotion sociale

Qualité de la fin de vie dans la métropole bruxelloise

Kwaliteit van het levenseinde in het metropole Brussel

Lire la suite

Belgique : structure et évolution des soins palliatifs : nouveau Dossier !

- Soins palliatifs

La Belgique a la réputation d'avoir une bonne structure de soins palliatifs, plaçant le patient au centre du soin.
Selon une étude récente qui reprend un classement des pays européens sur la base du développement de leurs soins palliatifs, et la Belgique figure à la seconde place. Cette place est-elle justifiée ?
Comment l'offre des soins palliatifs est-elle organisée ? Quelles sont les structures accompagnantes sur le terrain mais aussi au niveau politique ?

Lire le  Dossier : ICI

Lire la suite

Plutôt que l’euthanasie, le Parlement finlandais désire une amélioration des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Le Parlement finlandais a rejeté le projet de légalisation de l'euthanasie, proposé par un député du parti de droite « Rassemblement national » suite à une initiative populaire lancée en la matière. La commission parlementaire des Affaires sociales et de la Santé a proposé plutôt la création d'un groupe de travail national pour améliorer la législation des soins palliatifs. Le Parlement, qui a rejeté le projet de loi à 128 voix contre 60, soutient la proposition de la commission.

En Finlande,...

Lire la suite