Ellke Sleurs s’inquiète de l’absence de rapport concernant les soins palliatifs

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique

Publié le : 27/01/2014

Le 5 juin 2013, Elke Sleurs (N-VA) a  de nouveau questionné (question n°5-9215) Laurette Onkelinx sur l'absence de rapport de la Cellule d'évaluation des soins palliatifs. Instituée par le législateur en 2002, cette Cellule doit rendre tous les  deux ans un rapport qui évalue les besoins en matière de soins palliatifs et la qualité des réponses qui y sont apportées. Un rapport a été rendu en 2005 et en 2008, mais plus depuis cette date.
En réponse à des questions précédentes, la Ministre Onkelinx avait répondu qu'un autre organisme, le KCE (Centre fédéral d'expertise des soins de santé), avait rendu un rapport sur les mêmes questions en 2009.  La Sénatrice Elke Sleurs s'inquiétait néanmoins que depuis 2009, et en dépit de ce que la loi prévoit, plus aucun rapport n'avait été déposé. Le 5 décembre 2013, la Ministre Onkelinx lui a répondu que la Cellule d'évaluation s'est réunie à 16 reprises depuis 2009 et s'est attelée principalement à rédiger une nouvelle définition du patient palliatif, qui devrait être proposée dans les plus brefs délais. Cette définition devrait permettre d'identifier les patients palliatifs en temps utile afin de rencontrer leurs besoins spécifiques. Elle devrait aider à les distinguer des patients qui présentent une vulnérabilité normale propre au processus du vieillissement. Selon la Ministre, cette nouvelle définition aura bien sûr « des impacts budgétaires, mais participe aussi à la vision que nous avons des soins et du vieillissement ». Mais quant aux chiffres récents en matière de soins palliatifs en Belgique, il semble que la Ministre de la Santé éprouve beaucoup de difficultés à les fournir.


Articles similaires

Former tous les médecins à la pratique des soins palliatifs : une urgence selon l’ARMB

Former tous les médecins à la pratique des soins palliatifs : une urgence selon l’ARMB

- Soins palliatifs

Dans un récent avis , l'Académie Royale de Médecine de Belgique (ARMB) pose le constat : il est urgent de mettre en place des structures pour éduquer et former les médecins belges à la prise en charge palliative de leurs patients.
En effet, rares sont ceux qui ont suivi un cursus cohérent et valable pour accompagner des patients atteints de maladies chroniques et des personnes âgées ou en fin de vie. L'ARMB parle d'« hétérogénéité » de l'enseignement en matière de soins palliatifs « que ce soi...

Lire la suite

Elargir l’accès aux soins palliatifs selon le Conseil de l'Europe

Elargir l’accès aux soins palliatifs selon le Conseil de l'Europe

- Soins palliatifs

La Commission des questions sociales, de la santé et de développement durable du Conseil de l'Europe a adopté le 18 septembre une résolution sur l'offre des soins palliatifs en Europe. Le texte réitère une demande faite en 2009 aux Etats membres d'élargir l'accès aux soins palliatifs.

La Commission reconnaît que les soins palliatifs sont fondamentaux pour la dignité humaine et constituent une composante du droit humain à la santé. Elle appelle par conséquent les Etats membres à reconnaître le...

Lire la suite

Belgique : élargir la définition des soins palliatifs

Belgique : élargir la définition des soins palliatifs

- Soins palliatifs

Une proposition de loi déposée par Mesdames Els Van Hoof et consort, modifiant la loi du 14 juin 2002 et visant à élargir la définition existante des soins palliatifs afin que ceux-ci soient mieux intégrés dans les soins de santé, a récemment été déposée à la Chambre des représentants belge.
Selon le texte de cette proposition, tout patient doit pouvoir bénéficier de soins palliatifs lorsqu'il se trouve à un stade avancé ou terminal d'une maladie grave, évolutive et mettant en péril le pronost...

Lire la suite