Belgique : les enfants en soins palliatifs sont-ils bien pris en charge ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique

Publié le : 30/11/2017

A l'occasion de la Journée Internationale des Droits de l'Enfant, la Fédération Bruxelloise Pluraliste de Soins Palliatifs et Continus (FBSP) annonce l'ouverture d'une étude avec pour objectif d'estimer le nombre d'enfants en région bruxelloise vivant avec une maladie limitant et/ou menaçant leur vie.

Les résultats préliminaires de cette étude montrent que durant la période 2010-2014, en Région Bruxelloise, seuls 572 enfants, soit 5% de l'ensemble des enfants hospitalisés pour une maladie limitant ou menaçant leur vie, ont été suivis par une équipe de liaison pédiatrique. Ces équipes, membres de L'ASBL "Eclaircie", assurent le retour et le maintien à domicile avec la continuité des soins d'un enfant malade, lorsque l'hospitalisation n'est plus nécessaire, mais que la maladie ou l'affection demeure évolutive et préoccupante.

En Belgique, il n'existe que 5 équipes de liaison pédiatrique qui assurent une telle prise en charge de ces enfants, dont 2 en Région de Bruxelles-Capitale.

L'Organisation Mondiale de la Santé et le Réseau International de Soins Palliatifs Pédiatriques (ICPCN, déclaration de Mumbai, 2014) rappelle que tout enfant vivant avec une maladie limitant ou menaçant sa vie a le droit aux soins palliatifs pédiatriques. Il est à noter que depuis la loi du 21 juillet 2016, les soins palliatifs pédiatriques ne se limitent plus uniquement à la phase de la fin de vie.

Sources : cancer.be


Articles similaires

Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

Belgique : à l’hôpital, un patient vulnérable sur cinq nécessiterait des soins palliatifs

- Soins palliatifs

A la demande du Service Public Fédéral Santé publique, le Dr Marianne Desmedt, professeur à l'Université Catholique de Louvain (UCL), a dirigé une étude menée par les cliniques universitaires Saint Luc à partir de l'outil britannique d'identification du patient palliatif en vue de lui attribuer un statut spécifique et différencié, lié à la sévérité des besoins (le PICT). 

L'analyse a été effectuée sur l'état de santé de 123.682 Belges en situation de vulnérabilité sur le plan médical, suivis ...

Lire la suite

Reconnaissance de l'expertise infirmière en soins palliatifs : les critères d'agrément sont publiés

Reconnaissance de l'expertise infirmière en soins palliatifs : les critères d'agrément sont publiés

- Soins palliatifs

Cette publication ouvre la voie à une reconnaissance très attendue par les infirmiers mais également par les patients qui sont de plus en plus demandeurs de non-acharnement thérapeutique et de soins palliatifs. Cette qualification est déjà exigée dans les normes de la fonction palliative hospitalière, mais il faudra s'assurer de la promouvoir également dans d'autres contextes (on pense par exemple, à la gériatrie, au domicile, dans le cadre de prise en charge de certaines pathologies graves,.....

Lire la suite

Luxembourg : priorité à la formation en soins palliatifs pour mieux accompagner la fin de vie

Luxembourg : priorité à la formation en soins palliatifs pour mieux accompagner la fin de vie

- Soins palliatifs

Au Grand-Duché de Luxembourg, depuis l'entrée en vigueur de la loi du 16 mars 2009 réglementant les soins palliatifs ainsi que l'euthanasie et l'assistance au suicide, toute personne en phase avancée ou terminale d'une affection grave et incurable a le droit de pouvoir bénéficier de soins palliatifs. Cette généralisation des soins palliatifs de qualité compte parmi les priorités du gouvernement luxembourgeois. Il s'agit de permettre à la personne en fin de vie, mais aussi à sa famille et son e...

Lire la suite