Belgique : kits d’urgence pour les infirmiers en soins palliatifs à domicile ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 16/02/2016

La députée fédérale Ine Somers (Open Vld) a déposé une proposition de résolution relative à la légalité du stockage et du transport des médicaments  à usage palliatif. Elle propose que les infirmiers d'une équipe mobile de soins palliatifs à domicile puissent disposer d'un « Kit d'urgence ». « Dans une situation exceptionnelle d'un patient palliatif à domicile, il peut être nécessaire que l'infirmier de l'équipe des soins palliatifs administre rapidement les médicaments prescrits par le médecin, par exemple des analgésiques », estime-t-elle. Or si la pharmacie (locale ou même de garde) ne dispose pas de ces produits, ou si le médecin n'a pas prescrit ces analgésiques, la douleur du patient ne peut être rapidement soulagée.
Ine Somers demande donc d'ajuster le cadre légal pour permettre à ces infirmiers de seconde ligne de disposer de ces analgésiques, car actuellement il leur est interdit  de véhiculer des stupéfiants comme la morphine ou la kétamine, produits utilisés en soins palliatifs pour atténuer la douleur.
La réaction des infirmiers ne s'est pas faite attendre, par la voix de Lorraine Fontaine, directrice de la Fédération wallonne des soins palliatifs. « Nous ne sommes pas des pourvoyeurs de médicaments. Cela reste la responsabilité du pharmacien. Nous ne voulons pas non plus que les médecins se désengagent d'un accompagnement du patient basé sur l'anticipation (de la prise en charge de la douleur) »
C'est donc la qualité de l'accompagnement individualisé et l'anticipation par le médecin lui-même que ces équipes de terrain veulent privilégier.
Source : lavenir.net


Articles similaires

Soins palliatifs en promotion sociale

- Soins palliatifs

Une convention structure des unités de formation pour pros et volontaires. Elle a pour but officiel d'améliorer la diffusion de l'information et des pratiques en matière de soins en fin de vie, auprès des acteurs tant institutionnels que du domicile, tant en faveur des volontaires que des professionnels (où l'on songe d'abord, mais pas seulement, aux aides-soignants et aides familiales).
Concrètement, les prestations s'articuleront autour de dossiers pédagogiques. Deux ont déjà été bouclés et ...

Lire la suite

Une initiative pleine de vie pour des projets en soins palliatifs

Une initiative pleine de vie pour des projets en soins palliatifs

- Soins palliatifs

L'idée a germé en 2011, dans l'esprit de Laetitia Dosne, fondatrice du Fonds pour les soins palliatifs (France) : accompagner et financer des projets de soins palliatifs. Cette organisation fait le lien entre des partenaires financiers, le grand public, et des initiateurs de projets en soins palliatifs. Elle soutient déjà des dizaines de projets en la matière, allant du divertissement des patients à l'information auprès du grand public, touchant aussi bien les personnes âgées que les enfants m...

Lire la suite

Belgique : les soins palliatifs trop peu connus

- Soins palliatifs

D'après Isabelle de Cartier, directrice de Palliabru, l'Association Pluraliste de soins palliatifs de la Région de Bruxelles Capitale, il n'y a pas suffisamment d'informations transmises concernant le statut palliatif des malades. Et de rappeler que le statut palliatif concerne un patient qui se trouve soit à domicile, soit en maison de repos, mais pas celui qui est à l'hôpital.
Afin de bénéficier du statut palliatif, le patient doit répondre à l'article 2 de la loi du 14 juin 2002, soit se tr...

Lire la suite