86% des personnes dans le monde n’ont pas accès à des soins palliatifs de qualité

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 07/01/2020

Auteur / Source : gla.ac.uk

« Des millions de patients et de familles souffrent aujourd'hui inutilement du fait de la lenteur des progrès en matière de développement des soins palliatifs dans le monde ». Tel est le constat dégagé par le Dr. Stephen Connor, directeur de la Worldwide Hospice and Palliative Care Alliance, et collaborateur d'une récente étude de l'université de Glasgow relative à l'accessibilité des services de soins palliatifs à travers le monde.
Compte tenu des besoins grandissants en matière d'accompagnement spécifique des personnes en fin de vie, l'accès aux soins palliatifs constitue aujourd'hui plus que jamais une véritable nécessité à travers le monde.
Face à cette nécessité, l'étude dirigée par le Professeur David Clark montre pourtant que les services de soins palliatifs restent à l'heure actuelle un luxe inaccessible pour une grande majorité de la population mondiale. Plus précisément, 86 % de la population mondiale ne bénéficie pas de services de soins palliatifs leur permettant de « soulager leur souffrance ».
L'étude montre ainsi que 30 pays sur 198 possèdent aujourd'hui des services de soins palliatifs performants et intégrés au système de soins de santé.

Ce constat intervient alors qu'une hausse de 87% des cas de pathologie nécessitant une approche palliative est estimée à l'horizon 2060.
Si la Belgique n'est certes pas la plus à plaindre à l'échelle mondiale, le financement insuffisant des soins palliatifs reste une préoccupation importante, notamment du point de vue de la formation des soignants (voy. News IEB du 5 décembre 2018).

Au niveau européen, dans une résolution adoptée en novembre 2018, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe exprimait d'ailleurs sa préoccupation quant au fait que « des centaines de milliers de personnes en Europe n'aient toujours pas accès à des services de soins palliatifs adéquats » permettant de soulager la douleur. L'Assemblée invitait dès lors les Etats à prendre les mesures nécessaires afin de pouvoir « prodiguer ce type de soins à tous les niveaux de soins », y compris dans les services de santé de proximité et à domicile.

Voir aussi le Dossier de l'IEB : Structure et évolution des soins palliatifs en Belgique


Articles similaires

Belgique : les soins palliatifs pour une prise en charge complète et à temps

Belgique : les soins palliatifs pour une prise en charge complète et à temps

- Soins palliatifs

A l'occasion de la journée mondiale des soins palliatifs du 8 octobre dernier, la Fédération bruxelloise pluraliste de soins palliatifs et continus (FBSP) a rappelé l'importance de mettre en oeuvre les soins palliatifs dès que possible. Des soins de confort sont souvent nécessaires dès le diagnostic de maladie grave. Or, il ressort de diverses études que les soins palliatifs commenceraient en Belgique en moyenne trois semaines avant le décès. A l'occasion de la Journée mondiale des soins palli...

Lire la suite

Les soins palliatifs sous le feu des projecteurs

Les soins palliatifs sous le feu des projecteurs

- Soins palliatifs

Depuis quelques jours, les soins palliatifs sont à l'honneur en Belgique : les critères d'identification du patient palliatifs ont été revus de manière à élargir l'accès aux soins palliatifs, les parlements reçoivent différents experts qui dressent un bilan des besoins urgents, un budget de plus de 6 millions d'euros est dédié à la mise en place de l'Advance Care Planning, une grande campagne pour sensibiliser soignants et citoyens au vrai visage des soins palliatifs est au programme.

Le16 oc...

Lire la suite

Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

Les médecins généralistes peu formés en Soins Palliatifs

- Soins palliatifs

La formation de base des généralistes et les recyclages qu'ils suivent durant leur carrière ne sont pas suffisants pour les familiariser avec les soins palliatifs dans tous leurs aspects, conclut Peter Pype (Ugent/UAntwerpen) dans sa thèse de doctorat déposée cette semaine.
C'est surtout en travaillant avec des infirmiers membres d'équipes chargées de fournir des soins palliatifs à domicile que ces médecins développent leurs connaissances. On estime qu'environ 15.000 personnes ont besoin de so...

Lire la suite