86% des personnes dans le monde n’ont pas accès à des soins palliatifs de qualité

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Soins palliatifs

Actualités

Publié le : 07/01/2020

Auteur / Source : gla.ac.uk

« Des millions de patients et de familles souffrent aujourd'hui inutilement du fait de la lenteur des progrès en matière de développement des soins palliatifs dans le monde ». Tel est le constat dégagé par le Dr. Stephen Connor, directeur de la Worldwide Hospice and Palliative Care Alliance, et collaborateur d'une récente étude de l'université de Glasgow relative à l'accessibilité des services de soins palliatifs à travers le monde.
Compte tenu des besoins grandissants en matière d'accompagnement spécifique des personnes en fin de vie, l'accès aux soins palliatifs constitue aujourd'hui plus que jamais une véritable nécessité à travers le monde.
Face à cette nécessité, l'étude dirigée par le Professeur David Clark montre pourtant que les services de soins palliatifs restent à l'heure actuelle un luxe inaccessible pour une grande majorité de la population mondiale. Plus précisément, 86 % de la population mondiale ne bénéficie pas de services de soins palliatifs leur permettant de « soulager leur souffrance ».
L'étude montre ainsi que 30 pays sur 198 possèdent aujourd'hui des services de soins palliatifs performants et intégrés au système de soins de santé.

Ce constat intervient alors qu'une hausse de 87% des cas de pathologie nécessitant une approche palliative est estimée à l'horizon 2060.
Si la Belgique n'est certes pas la plus à plaindre à l'échelle mondiale, le financement insuffisant des soins palliatifs reste une préoccupation importante, notamment du point de vue de la formation des soignants (voy. News IEB du 5 décembre 2018).

Au niveau européen, dans une résolution adoptée en novembre 2018, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe exprimait d'ailleurs sa préoccupation quant au fait que « des centaines de milliers de personnes en Europe n'aient toujours pas accès à des services de soins palliatifs adéquats » permettant de soulager la douleur. L'Assemblée invitait dès lors les Etats à prendre les mesures nécessaires afin de pouvoir « prodiguer ce type de soins à tous les niveaux de soins », y compris dans les services de santé de proximité et à domicile.

Voir aussi le Dossier de l'IEB : Structure et évolution des soins palliatifs en Belgique


Articles similaires

Pays-Bas : les personnes âgées manquent cruellement d’attention et de soins

Pays-Bas : les personnes âgées manquent cruellement d’attention et de soins

- Soins palliatifs

Une enquête auprès de 320 médecins généralistes a été réalisée afin de comprendre ce que vivent les personnes âgées et les conséquences sur leur santé. 75% des médecins interrogés, estiment que les soins aux personnes âgées à domicile sont insuffisants. Dans leur pratique quotidienne, ces médecins généralistes rencontrent des patients livrés à eux-mêmes et encourant de fréquents problèmes de santé dus principalement à la malnutrition et à la déshydratation.
S'inscrivant dans la problématique d...

Lire la suite

Belgique : l’appel du KCE pour des soins appropriés en fin de vie

Belgique : l’appel du KCE pour des soins appropriés en fin de vie

- Soins palliatifs

Comment se fait-il que certaines personnes reçoivent des soins « inappropriés » en Belgique ?

En collaboration avec des chercheurs de l'UCL et de l'UAntwerpen, le KCE (Centre fédéral d'Expertise des Soins de santé) a analysé les publications belges sur la question et a lancé une vaste étude (Rapport de plus de 200 pages) impliquant prestataires de soins, patients, proches, et bénévoles.

Il en ressort que les soins sont considérés comme « appropriés » quand ils sont adaptés aux besoins indivi...

Lire la suite

Un hiver démographique s’installe, le monde aura besoin de largement plus de soins palliatifs.

Un hiver démographique s’installe, le monde aura besoin de largement plus de soins palliatifs.

- Soins palliatifs

D'après un rapport réalisé par la BMC Medicine, environ 75% des personnes en fin de vie devraient bénéficier de soins palliatifs. D'ici 2040, les services de santé britanniques devront faire face à une augmentation de 42% des demandes en soins palliatifs, soit 160.000 patients par an, atteints notamment de démence ou d'un cancer. Cette situation se retrouvera dans beaucoup d'autres pays développés. Mais, ceux-ci ne sont pas préparés à cette « vague grise ».

C'est pourquoi, les services de san...

Lire la suite