France et Belgique : nouvel élan pour les aidants proches

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Santé mentale

Actualités

Publié le : 24/06/2015

A l'initiative de la Fondation Roi Baudouin, l'ASBL Aidants proches fut créée en 2006 à Namur, dans le but d'accompagner et d'aider au maximum toutes les personnes qui passent beaucoup de temps, voire leur vie auprès de proches dépendants, malades, ou en situation de handicap.
Afin d'encourager la reconnaissance et l'implication essentielle de cet entourage confronté à la grande dépendance de leur proche, l'ASBL Aidants Proches a créé un nouvel outil pour mieux les aider. L'objet du projet est la création d'un site recueillant diverses informations (formulaires de recherche, vidéos, adresses…) susceptibles d'aider, et aiguiller les aidants proches afin de trouver le soutien nécessaire à leur situation.
Cet outil s'inscrit dans la continuité de la loi relative à la reconnaissance de l'aidant proche en situation de grande dépendance entrée en vigueur le 12 mai 2014.
En France, c'est l'Etat qui s'est emparé de cette problématique par le biais de ses Agences Régionales de la Santé. C'est ainsi, que le 4 juin 2015 a été mis en ligne un nouveau « portail d'informations utiles pour les personnes âgées en perte d'autonomie et leurs aidants ». Il recueille un ensemble d'informations utiles comme les interlocuteurs, les conseils, les démarches et les adresses…
Source : La Libre - www.ars.sante.fr


Articles similaires

Belgique : euthanasie des personnes atteintes de démence

Belgique : euthanasie des personnes atteintes de démence

- Santé mentale

Le 28 octobre 2010, une Proposition de loi relative aux personnes atteintes de démence a été déposée à la Chambre des représentants (Myriam Vanlerberghe, Renaat Landuyt et Maya Detiège). Il s'agit d'une reprise de la proposition 4-676/1 du Sénat.

Les auteurs partent du constat que la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie ne s'applique pas aux personnes atteintes de démence même si elles ont rédigé une déclaration anticipée à un moment ou elles étaient encore capables.

Les auteurs plaide...

Lire la suite

Démence et dispositifs de détection d’errance: Avis du comité Consultatif de Bioéthique de Belgique

Démence et dispositifs de détection d’errance: Avis du comité Consultatif de Bioéthique de Belgique

- Santé mentale

C'est en juillet 2011 que le ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille, Jo Vandeurzen, demandait l'avis du Comité consultatif de Bioéthique de Belgique concernant les conditions éthiques préalables à l'utilisation de « dispositifs de détection d'errance» chez les personnes atteintes de démence. Sa demande s'inscrivait dans son plan politique en matière de démence intitulé : Plan démence pour la Flandre 2010-2014 (Dementieplan Vlaanderen 2010-2014.)
Le ministre souhai...

Lire la suite

Belgique : renforcer les soins de santé mentale des personnes âgées ?

Belgique : renforcer les soins de santé mentale des personnes âgées ?

- Santé mentale

A l'heure où l'on évoque la question de l'euthanasie pour "Dépression" et "Fatique de vivre" (Voir Dossier IEB), le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) plaide pour un renforcement des soins de santé mentale des personnes âgées. Nul besoin de créer un réseau spécifique et séparé, comme cela existe pour les enfants et adolescents. Les personnes âgées constituent en effet une catégorie de patients très hétérogène. Leurs soins ne peuvent être organisés sur la seule base de l'âge, p...

Lire la suite