Près de 11.000 déclarations anticipées d’euthanasie

Publié le : Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

En un an, 10.799 citoyens ont fait la démarche de rédiger une déclaration anticipée relative à l'euthanasie, aussi appelée testament de vie.

Rappelons que la loi dépénalisant 'euthanasie permet de rédiger une déclaration anticipée pour l'éventualité où la personne se trouverait dans un état d'inconscience irréversible ne permettant pas de s'exprimer. Il s'agit donc d'une demande d'arrêt actif de vie et non d'un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu'à la mort naturelle. La déclaration anticipée relative à l'euthanasie doit être signée en présence de deux témoins dont l'un au moins ne peut avoir d'intérêt matériel au décès du déclarant. Elle permet (mais ce n'est pas obligatoire) de désigner une ou plusieurs personne(s) de confiance chargée(s) de faire connaître au médecin l'existence de cette déclaration. Toute personne peut être désignée à l'exception des membres de l'équipe médicale qui soigne le malade (médecin et membres de l'équipe soignante).

Depuis le 1er sptembre 2008, la déclaration peut être enregistrée auprès de l'administration communale de façon à pouvoir être connue du médecin traitant même s'il n'existe pas de personne de confiance mais cet enregistrement n'est nullement obligatoire. La déclaration doit être  reconfirmée après 5 ans. Elle peut être retirée ou révisée à tout moment. 

Les 10.799 citoyens qui ont rentré cette déclaration représentent 0,2% de la population de 40 ans et plus. Précisément, 98% des déclarants ont plus de 40 ans, 61% sont des femmes et 39% des hommes. 

Source: RTL, 1/10/2009


Articles similaires

L'euthanasie est une menace réelle pour la pratique de la médecine

L'euthanasie est une menace réelle pour la pratique de la médecine

- Euthanasie et suicide assisté

Le Professeur belge Benoît Beuselinck, médecin oncologue de la KUL, révèle dans un ouvrage universitaire, « Euthanasia and Assisted Suicide : Lessons from Belgium » que des infirmières et des assistantes sociales d'un hôpital belge démissionnent de l'unité de soins palliatifs, parce que celle-ci se transforme en « maison de l'euthanasie ».

Ces infirmières ne veulent plus être réduites à préparer les patients et leurs familles aux injections létales, et considèrent que les demandes d'euthanasi...

Lire la suite

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

Les soins palliatifs édictent leurs recommandations pour pratiquer l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau Flash Expert pour décrypter les recommandations de la Fédération des soins palliatifs en Flandre : ICI

La Fédération des soins palliatifs en Flandre a publié récemment des recommandations destinées aux aidants confrontés à une demande d'euthanasie d'une personne majeure. En réalité, cette dénommée « directive euthanasie » s'adresse principalement aux médecins et aux infirmiers et leur donne une ligne de conduite à observer depuis la demande jusqu'à l'exécution de l'euthanasie.

On peu...

Lire la suite

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport 2015 des chiffres de l'euthanasie aux Pays-Bas vient d'être publié. Il révèle qu'en 2014, les Commissions de contrôle ont reçu 5306 déclarations d'euthanasies ou de suicides assistés.

Ceci représente une hausse de 10% par rapport aux chiffres de 2013, qui révélaient déjà eux-mêmes une croissance continue (voir Bulletin IEB).
Dans 4 cas bien particuliers, la Commission de contrôle a estimé que les médecins n'avaient pas respecté le cadre légal.
A noter que 41 personnes ont été eutha...

Lire la suite