Portugal : le Parlement vote à nouveau en faveur de l’euthanasie

Auteur / Source : Publié le : Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 2 min.

 Imprimer

Le 9 décembre dernier, les députés du Parlement portugais ont adopté un nouveau texte de légalisation de l’euthanasie. Son entrée en vigueur reste suspendue à la décision du président de la République quant à sa compatibilité avec la Constitution portugaise.

 

Cette loi constitue le troisième texte adopté par les députés portugais en l’espace de quelques années, le premier sous la législature actuelle.

 

Deux projets de loi sur l’euthanasie avaient en effet été successivement adoptés en janvier et novembre 2021, mais avaient ensuite vu leur mise en œuvre bloquée après le vote. Dans le premier cas, les conditions d’application de l’euthanasie prévues par le texte avaient été jugées inconstitutionnelles par le Tribunal constitutionnel portugais (voy. IEB 18/03/21). Le second texte avait quant à lui fait l’objet d’un veto de la part du Président de la République, en raison des incertitudes juridiques subsistantes (voy. IEB 14/01/22). Dans chaque cas, était pointé le manque d’encadrement et de contrôle de cette exception à l’interdit de tuer.

 

Loin de répondre aux inquiétudes soulevées par les deux premières lois, ce nouveau texte semble au contraire les renforcer : les conditions de la loi sont en effet plus extensives qu’auparavant.

Ainsi, le caractère « intolérable » de la souffrance n’est plus requis chez le patient, seule suffirait désormais une souffrance « de grande intensité ».

De même, le critère lié à l’existence d’une « maladie mortelle » est remplacé par celui de « maladie grave ».

Enfin, l’euthanasie n’est plus envisagée comme le fait d’ « anticiper » la mort du patient déjà en fin de vie, comme auparavant : l’euthanasie est considérée ici comme le fait, pour un médecin, de volontairement administrer la mort à une personne qui le demande.

 

Alors même qu’en octobre dernier, la Belgique a été condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme (voy. IEB 04/10/22) pour le manque d’encadrement de la pratique de l’euthanasie (en l’occurrence, concernant le contrôle a posteriori), cette loi portugaise semble emprunter à son tour la voie d’une légalisation extensive de l’euthanasie.

 

Nombreux sont toutefois les juristes et constitutionnalistes portugais à remettre en question les termes de la loi. Son caractère extensif pourrait ainsi conduire à un nouveau blocage de l’entrée en vigueur de la loi, soit par un veto du Président de la République, soit par un constat d’inconstitutionnalité formulé par le Tribunal constitutionnel.


Articles similaires

Belgique : toujours plus d'euthanasies : 1432 en 2012

Belgique : toujours plus d'euthanasies : 1432 en 2012

- Euthanasie et suicide assisté

En Belgique, selon la commission chargée de contrôler la pratique de l'euthanasie dans ce pays, il a été enregistré 1432 déclarations d'euthanasie pour l'année 2012. Ce qui représente une hausse de 25% par rapport aux 1133 cas enregistrés en 2011. Sur les 1432 cas, 81% étaient d'origine flamande soit 1156 cas, et 19% étaient francophones soit 276 cas.
 

Faut-il rétribuer le médecin qui donne un deuxième avis lorsqu'un patient demande à pouvoir bénéficier de l'euthanasie ?

A ce jour, ces méde...

Lire la suite

Communiqué des chefs religieux en Belgique au sujet de l’euthanasie

Communiqué des chefs religieux en Belgique au sujet de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Les responsables des principales religions en Belgique ont exprimé leur très grande crainte de voir la mort banalisée par le législateur. Alors que le Sénat discute actuellement de l'euthanasie des enfants, les chefs religieux regrettent que ce débat tourne autour de la condamnation des personnes qui souffrent et non pas autour de leur accompagnement.

"Nous marquons notre opposition à ces extensions et exprimons notre vive inquiétude face au risque de banalisation croissante d'une réalité aus...

Lire la suite

Un prisonnier réaffirme sa demande d'euthanasie

Un prisonnier réaffirme sa demande d'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

La procédure en référé que l'interné Frank Van Den Bleeken a engagée contre la ministre de la Justice Annemie Turtelboom sera remise, devant le tribunal de première instance de Bruxelles, au 6 janvier prochain. Le juge des référés doit en effet attendre que la cour d'appel rende sa décision concernant la recevabilité de l'appel interjeté par la ministre de la Justice contre un jugement intermédiaire dans cette affaire, a indiqué le conseil de Frank Van Den Bleeken.
Ce dernier, qui aura bientôt...

Lire la suite