Mobilisation persistante contre la légalisation de l’euthanasie en Nouvelle-Zélande

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 20/12/2018

Par le biais de courtes vidéos, 20 Nouveaux-Zélandais partagent leur handicap, présentent les soins palliatifs, les perspectives légales et médicales qui peuvent nourrir les conversations sur la question de l'euthanasie et appellent à réagir contre une nouvelle proposition de légaliser l'euthanasie dans leur pays. L'association Care Alliance (qui se mobilise depuis 2012 pour promouvoir de meilleurs soins et conversations en fin de vie) a récemment lancé cette campagne d'information ‘Icare' pointant les risques et fausses idées que contient la proposition de loi.

En effet, une troisième tentative de légaliser l'euthanasie est en cours en Nouvelle-Zélande. Malgré son passage en première lecture au Parlement, la proposition de loi rencontre une forte opposition de la part de certains parlementaires et a suscité une mobilisation citoyenne de taille.

Au mois de mai dernier, une consultation populaire avait donné lieu à 35 000 réponses dont 92% s'opposaient à la légalisation de l'euthanasie. Le Comité mandaté pour opérer cette consultation termine à présent d'auditionner des experts et des citoyens. Il doit remettre un rapport au Parlement pour le 27 mars 2019 au plus tard.

Devant l'opposition qui persiste, le député dépositaire de la proposition David Seymour a annoncé qu'il allait amender son texte en limitant l'accès à l'euthanasie pour les patients en phase terminale, clarifier que les troubles mentaux ne pourraient pas justifier l'accès à l'euthanasie, et soumettre la proposition au referendum lors des prochaines élections.

 

Sources : NZherald.co.nz – carealliance.org


Articles similaires

Belgique : l’euthanasie bientôt considérée comme un « soin de santé » ?

Belgique : l’euthanasie bientôt considérée comme un « soin de santé » ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le 10 mai 2015 a été promulguée une « Loi coordonnée relative à l'exercice des professions de soins de santé », qui reprend un ancien arrêté royal, l'arrêté n°78 de 1967. Maggie De Block, Ministre des Affaires sociales et de la santé publique propose de modifier cette loi, notamment en y incluant une nouvelle définition des soins de santé.

La définition actuelle des soins de santé est libellée comme suit : « des services dispensés par un praticien professionnel en vue de promouvoir, de déterm...

Lire la suite

Belgique : euthanasies récurrentes de malades psychiatriques

Belgique : euthanasies récurrentes de malades psychiatriques

- Euthanasie et suicide assisté

Tant en 2013 qu'en 2014, une cinquantaine de personnes ont été euthanasiées en Belgique pour des raisons psychiatriques. "Les patients maniaco-dépressifs sont, dans leur phase maniaque, capables des choses les plus improbables », a évoqué le professeur Distelmans. « Ils peuvent vider leur compte en banque, partir en week-end dans un hôtel cinq étoiles ou encore acheter plusieurs voitures en une seule journée. A ce moment-là, ils ne sont pas conscients de leurs actes. Lorsqu'arrive la phase dép...

Lire la suite

Euthanasie mineurs : le Rapport, la dicussion et le vote de la nouvelle loi

Euthanasie mineurs : le Rapport, la dicussion et le vote de la nouvelle loi

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport fait au nom de la Commission de la Justice à la Chambre des Représentants de Belgique est disponible ICI.  Il reprend la procédure, l'exposé des motifs, la discussion générale mais surtout les différentes interventions de chacun des hommes et femmes politiques étayant leur position par rapport à la nouvelle loi dépénalisant l'euthanasie des mineurs dans certaines conditions fixées par le législateur et qui se veulent très strictes.  

Lire la suite