Les médecins et psychiatres traitants poussés à trancher eux-mêmes les demandes d’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 03/10/2018

Une évaluation de la pratique d'euthanasies a montré que ces dernières années, les psychiatres aux Pays-Bas étaient de plus en plus réticents par rapport à l'euthanasie pour leurs patients ; en 1995, 53% considéraient comme impensable le fait d'aider leurs patients au suicide, contre 63% en 2016.

Une commission a été chargée de réviser la directive sur l'euthanasie des patients psychiatriques.  Elle a constaté que ces patients en demande d'euthanasie et confrontés à la réticence de leur médecin traitant, sont le plus souvent redirigés vers la Levenseindekliniek (« Clinique de fin de vie »).

Elle espère, tout comme la Levenseindekliniek, que la publication et l'implémentation de la directive révisée aura pour effet que les médecins ou psychiatres traitants seront davantage disposés à prendre en considération et à exécuter les demandes d'euthanasie de leurs patients psychiatriques. (Voir l'exposé de sa présidente, Cécile Gijsbers) 

La directive vient d'être publiée par l'Association néerlandaise pour la Psychiatrie (NVvP). Sa révision s'est faite en collaboration avec la Société néerlandaise des Médecins généralistes (NHG), la Fédération des Médecins (KNMG), l'Institut néerlandais des Psychologues (NIP) et la Fédération des Médecins spécialistes (KFMS). L'Association néerlandaise pour une fin volontaire de vie (NVVE) s'est réjouie d'une telle incitation pour les psychiatres à traiter eux-mêmes les demandes d'euthanasie.

Source : Medisch Contact


Articles similaires

Élargissement de la loi euthanasie: les médecins catholiques disent non!

Élargissement de la loi euthanasie: les médecins catholiques disent non!

- Euthanasie et suicide assisté

Le site de la Fédération Internationale des Associations de Médecins Catholiques publie une motion contre "la banalisation de la mort" en Belgique. Cette déclaration est signée par la Société Médicale belge de Saint-Luc asbl.

Dans un message bilingue, daté du 1er mars 2013, le docteur Paul Deschepper, président d'honneur de la Société Médicale belge de Saint-Luc, s'insurge contre une "interprétation molle" de la loi sur l'euthanasie, qui date de 2002. Et le médecin de s'inquiéter de dérives à...

Lire la suite

Premières auditions fixées sur l’euthanasie des mineurs

Premières auditions fixées sur l’euthanasie des mineurs

- Euthanasie et suicide assisté

Les Commissions réunies des Affaires sociales et de la Justice du Sénat ont arrêté une première liste d'auditions d'experts dans le cadre de leurs travaux sur l'extension de la loi dépénalisant l'euthanasie, à partir du 20 février.
Herman Nys (professeur de droit médical à la KUL), Dominique Biarent (chef de service à l'hôpital des enfants Reine Fabiola), Masendu Kalenga (chef du service de néonatalogie du CHR de Namur), Chris Van Geet (professeur à la faculté de médecine de la KUL), Joris Ver...

Lire la suite

De plus en plus d'euthanasies en Belgique

De plus en plus d'euthanasies en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude montre que le nombre d'euthanasies pratiquées en Belgique augmente et que la majorité des cas est due à des douleurs physiques insupportables. Pour le spécialiste français des soins palliatifs, le Dr Bernard Devalois, une meilleure prise en charge de la douleur pourrait certainement les éviter.  

Selon une récente enquête menée par la VUB (Vrij Universiteit Brussel), le nombre des euthanasies progresse régulièrement chaque année en Belgique depuis la loi votée en septembre 2002 auto...

Lire la suite