Les infirmières belges soutiendraient-elles la pratique de l’euthanasie?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 16/09/2010

Les infirmières en pédiatrie en Belgique veulent elles vraiment pouvoir euthanasier des enfants atteints de maladies incurables ? Un article récent paru dans « The American Journal of Critical Care » semble le suggérer. Cet article a été rédigé suite à une enquête * réalisée auprès de 141 infirmières. 

L'euthanasie des enfants est illégale en Belgique, tandis que l'euthanasie des adultes est autorisée à certaines conditions et doit être réalisée par un médecin. L'enquête établit « qu'une majorité de ces infirmières sont en faveur d'une modification de la loi sur l'euthanasie qui rendrait possible l'euthanasie des enfants » et les infirmières souhaitent également être associées au processus de décision. Dans le cas contraire, les infirmières ressentiraient une « détresse morale » à devoir exécuter les instructions d'un tiers.  

Cependant, lorsque l'article est examiné avec plus d'attention, ses conclusions pourraient ne pas être justifiées. L'enquête établit que 85% des infirmières ont participé à une « décision relative à la fin de vie » au cours des deux dernières années. Mais dans la toute grande majorité de ces cas, il s'agissait uniquement de prendre la décision d'arrêter un traitement ou de soulager la douleur. Seules 19% des décisions étaient relatives à une euthanasie proprement dite et incluaient l'utilisation de médicaments ayant un effet létal. La distinction entre euthanasie et arrêt de soins ou soulagement de la douleur est -faut-il le rappeler - capitale.  

Toutefois, cette enquête alimente les craintes que des médecins et des infirmières euthanasient effectivement des enfants malades. Selon l'enquête, seules 6% des infirmières estiment qu'il est toujours éthiquement incorrect de hâter la mort d'un enfant par l'administration de substances létales. La majorité des infirmières (78%) déclarent être prêtes à coopérer à l'administration de ces substances dans certains cas.

Source: * http://ajcc.aacnjournals.org/cgi/content/full/18/2/160


Articles similaires

Belgique : euthanasie des enfants : nouveau dossier de l'IEB

Belgique : euthanasie des enfants : nouveau dossier de l'IEB

- Euthanasie et suicide assisté

Il y a un an était promulguée la loi du 28 février 2014 « modifiant la loi du 28 mai 2002 relative à l'euthanasie, en vue de l'étendre aux mineurs ». La Belgique devenait ainsi le premier et seul pays au monde à autoriser l'euthanasie de mineurs sans qu'aucune condition relative à l'âge de ceux-ci ne doive être rencontrée.
Certains s'en sont félicités, rappelant le rôle « pionnier » joué par la Belgique dans la mise en place d'un cadre légal pour l'euthanasie, présentée comme ultime « acte d'h...

Lire la suite

Euthanasie des bébés handicapés: controverse autour du « Protocole de Groningen »

Euthanasie des bébés handicapés: controverse autour du « Protocole de Groningen »

- Euthanasie et suicide assisté

Le "Protocole de Groningen " comprend une liste de critères qui permettent à un médecin de procéder à une euthanasie de bébés porteurs d'un handicap. En particulier, les parents doivent donner leur consentement, et le bébé doit souffrir de manière insupportable alors que son existence est sans espoir.

Cependant, depuis que le Gouvernement des Pays Bas a adopté ce protocole, aucun cas n'a été rapporté. En pratique, il semble que certains pédiatres optent pour l'arrêt de tout traitement, en ce ...

Lire la suite

Quand l’idéologie s’empare du débat sur l’euthanasie

Quand l’idéologie s’empare du débat sur l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Hans Geybels, Professeur de théologie à la KUL, a lancé dans le magazine Knack un appel pressant à sortir de la dichotomie « conservateurs-progressistes » lorsqu'il s'agit de débats bioéthiques tel que celui sur la fin de vie. Ce sont des sujets trop importants que pour être sacrifiés sur l'autel des convictions idéologiques, il s'y joue bien plus qu'une victoire entre idées conservatrices ou progressistes.

Que signifient d'ailleurs ces termes dans le débat ? Le progressisme semble vouloir ro...

Lire la suite