Le nombre d’euthanasies monte en flèche au Canada

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Canada

Publié le : 12/08/2022

Auteur / Source : IEB; 3e Rapport Annuel sur l’Aide médicale à mourir au Canada 2021 ; newswire.ca

Le dernier rapport sur l’euthanasie au Canada indique une hausse considérable du nombre d’euthanasies pour l’année 2021, par rapport à l’année précédente : + 32,4% soit plus de 10 000 personnes, et 3,3% du total des décès pour 2021. Pour la première fois, y sont comptées des personnes dont le décès n'était pas prévu à brève échéance mais qui ont demandé l'euthanasie sur la base du dernier élargissement de la loi en 2021.

 

La première raison invoquée par les personnes avant leur euthanasie est la perte de capacité à se livrer à des occupations porteuses de sens. Le contrôle insuffisant de la douleur ne vient qu’en troisième position.

 

Presque 1 canadien sur 5 décédé par euthanasie en 2021 a précisé qu’il souffrait de solitude et d’isolement, et que cela constituait une des raisons pour lesquelles il voulait mourir. Plus d’un tiers se considérait comme un « fardeau pour leur famille, leurs amis ou les soignants ».

 

Le 26 juillet dernier, soit le même jour que la publication du rapport, le gouvernement canadien annonçait un budget de 3,3 millions de dollars pour financer l’élaboration d’un programme destiné à former des soignants à l’euthanasie (appelée « Aide Médicale à Mourir » au Canada). En sus, à partir de cette année, un budget de 2,6 millions de dollars sera alloué chaque année pour favoriser la « bonne mise en œuvre » de l’euthanasie au Canada.

 

Malgré les profondes questions que soulèvent les rapports successifs quant à la prise en charge des patients souhaitant mettre fin à leurs jours, le parlement canadien envisage désormais d’élargir l’euthanasie aux personnes souffrant de maladies psychiatriques (Actualité IEB).

On peut se demander s’il ne serait pas plus adéquat et urgent de consacrer le budget prévu pour étendre l’euthanasie, à une meilleure prise en charge des maladies mentales et à un véritable accompagnement des personnes dépendantes.


Articles similaires

Canada : projet de loi en faveur de l’euthanasie et du suicide assisté

Canada : projet de loi en faveur de l’euthanasie et du suicide assisté

- Euthanasie et suicide assisté

Jeudi 14 avril 2016, le gouvernement canadien a déposé un projet de loi en faveur de l'euthanasie et du suicide assisté, regroupés sous l'euphémisme d' « aide médicale à mourir ». Le projet  vise à modifier le Code criminel en établissant « des exemptions à l'égard des infractions d'homicide coupable, d'aide au suicide et d'administration d'une substance délétère, dans le but de permettre aux médecins et aux infirmiers praticiens de fournir l'aide médicale à mourir et aux pharmaciens ainsi qu'...

Lire la suite

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

Pays-Bas : nouvelle augmentation de 10% des euthanasies

- Euthanasie et suicide assisté

Le Rapport 2015 des chiffres de l'euthanasie aux Pays-Bas vient d'être publié. Il révèle qu'en 2014, les Commissions de contrôle ont reçu 5306 déclarations d'euthanasies ou de suicides assistés.

Ceci représente une hausse de 10% par rapport aux chiffres de 2013, qui révélaient déjà eux-mêmes une croissance continue (voir Bulletin IEB).
Dans 4 cas bien particuliers, la Commission de contrôle a estimé que les médecins n'avaient pas respecté le cadre légal.
A noter que 41 personnes ont été eutha...

Lire la suite

Canada : la ministre de la santé réagit au taux d’euthanasie en forte augmentation

Canada : la ministre de la santé réagit au taux d’euthanasie en forte augmentation

- Euthanasie et suicide assisté

Depuis la légalisation de l'aide à mourir (AMM) en décembre 2015, 1.829 Québécois l'ont officiellement réclamée, et 1.215 (66 %) l'ont officiellement obtenue.

Entre 2016 et 2017, le nombre de personnes décédées avec l'aide d'un médecin y a augmenté de 58 %. En 2017, au Canada, près d'un décès sur 100 est survenu suite à une demande d'AMM, et au Québec, il s'agit d'une personne sur 50.

Le Dr Claude Rivard, médecin spécialisé en soins palliatifs en Montérégie, région où les médecins ont dû pra...

Lire la suite