L’Espagne s’engage-t-elle sur la voie de la légalisation de l’euthanasie ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Espagne Espagne

Publié le : 13/02/2020

Auteur / Source : congresso portal.es

Ce mardi 11 janvier, les députés espagnols ont décidé d'examiner une proposition de loi réglementant l'euthanasie. Cette loi autoriserait l'euthanasie d'une personne souffrant d'une maladie grave invalidante ou incurable. Concrètement, le patient devrait en faire la demande écrite et la répéter quinze jours plus tard. Cette demande doit être acceptée par deux médecins puis examinée par une commission. Les soignants pourraient refuser de pratiquer une euthanasie en vertu de leur clause de conscience.

Les arguments avancés en faveur de cette loi reposent sur le respect de l'autonomie de la volonté du patient (voir actualité IEB sur cette question). A l'opposé, les partis de droite, tel le Parti populaire, soutiennent qu'il n'y a nul besoin d'une loi « euthenasie » car, selon eux, les soins palliatifs répondent à l'exigence de prendre soin des patients gravement malades et que pour eux, provoquer la mort n'est pas une solution envisageable.

On se souviendra que déjà, en 2018, les socialistes avaient présenté à deux reprises un texte visant à légaliser l'euthanasie. Le Congrès avait été dissous avant que la procédure n'aboutisse. Aujourd'hui, de retour au pouvoir avec la gauche radicale (Podemos), le thème de l'euthanasie semble être beaucoup plus facile à défendre que celui de mesures économiques.

Actuellement, la loi espagnole interdit l'euthanasie mais le malade a le droit de refuser un traitement qu'il jugerait trop lourd ou inutile.

C'est donc très prochainement que les députés débattront en commission de possibles amendements qui seront ensuite éventuellement votés en assemblée plénière.


Articles similaires

Les citoyens s'expriment  sur Euthanasiestop.be

Les citoyens s'expriment sur Euthanasiestop.be

- Euthanasie et suicide assisté

Un cap est franchi pour le site euthanasiestop.be lancé il y a six mois, au moment où s'ouvrait le dossier relatif à l'extension de la loi euthanasie en Belgique. Ce sont aujourd'hui près de 300 visiteurs uniques qui, quotidiennement,  interrogent le site.  Médecins, professeurs et personnalités belges dont les noms figurent sur le site sont les initiateurs de ce projet. Ils se réjouissent de voir leurs concitoyens réagir, s'exprimer, et rédiger leurs opinions.
Euthanasiestop.be se présente co...

Lire la suite

De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van ee

- Euthanasie et suicide assisté

De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van een hersendode.

Het gebeurde in ons land nog maar zeven keer dat iemand die om euthanasie vroeg, ook voorstelde om orgaandonor te worden. Maar telkens viel het de chirurgen op dat de resultaten van die longtransplantaties zeer goed waren. 'Je kunt met het blote oog zien dat de longen gezonder zijn', zegt professor Dirk Van Raemdonck van het Universitair Ziekenhuis Leuven. Hij publiceerde recent...

Lire la suite

Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

Nouvelle-Zélande : les médecins disent ‘NO’ au projet de légalisation de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

« Nous ne voulons pas y participer » : c'est en ces termes que s'expriment plus de 1.500 médecins néo-zélandais, face au projet de légalisation de l'euthanasie dans leur pays. Malgré un double refus en 1995 et 2003, la proposition de légalisation a été réintroduite en 2017 devant le Parlement de Nouvelle-Zélande par le député libéral David Seymour. Finalement adopté en 3e lecture le 13 novembre dernier (avec 69 députés en faveur et 51 contre), le texte sera maintenant soumis au vote de la popu...

Lire la suite