L'Association Médicale Mondiale maintient sa condamnation de l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 10/10/2018

Depuis près de deux ans, l'Association médicale canadienne (AMC) et la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG)  faisaient pression sur les membres de l'Association Médicale Mondiale (AMM) pour que celle-ci change sa position par rapport à l'euthanasie et au suicide assisté.

L'AMM, qui représente plus de 113 associations de médecins au niveau mondial, s'est toujours opposée à la pratique de l'euthanasie, ce qui irritait les associations néerlandaise et canadienne. Ces denières, se sentant montrées du doigt, souhaitaient que la position de l'AMM évolue vers une position neutre. A cet égard, et dans un effort de "persuasion", l'AMC et la KNMG avaient demandé à ce que soient organisées 4 conférences régionales à ce sujet. Il en est ressorti que seul un très petit nombre de délégués soutenait un changement de position de l'AMM.

Lors de l'Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale à Reykjavik du 2 au 6 octobre, les associations canadienne et néerlandaise ont retiré leur motion. Elles ont invoqué le manque de soutien international.

La position de l'AMC reste donc inchangée pour l'instant : ses Déclarations sur l'euthanasie (38e Assemblée Médicale Mondiale) et sur le suicide assisté (44e Assemblée Médicale Mondiale) considèrent l'euthanasie et le suicide assisté comme contraires à l'éthique. Elle y « réaffirme vigoureusement que l'euthanasie va à l'encontre des principes éthiques basiques de la pratique médicale [et] encourage vivement toutes les Associations Médicales Nationales et les médecins à refuser de participer à un acte d'euthanasie, même si la loi nationale l'autorise ou la décriminalise dans certaines situations ».

Source : Euthanasia Prevention Coalition (4 octobre 2018)


Articles similaires

Des soignants réagissent face au « prosélytisme » d'associations pro-euthanasie

Des soignants réagissent face au « prosélytisme » d'associations pro-euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Dans une lettre ouverte écrite à l'initiative de Martine et Bernard Couderc (respectivement gériatre co-fondatrice d'une association de soins palliatifs, et cancérologue), quarante-sept médecins, soignants et aidants-proches dénoncent le « prosélytisme » des associations en faveur de l'euthanasie en France.

C'est l'organisation d'une conférence par le Président départemental de l'ADMD (Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité) qui a suscité la réaction du collectif.  Le médecin inv...

Lire la suite

Pays-Bas : nouvelle euthanasie en duo

Pays-Bas : nouvelle euthanasie en duo

- Euthanasie et suicide assisté

Nic et Trees Eldehorst habitant à Didam, étaient mariés depuis plus de 65 ans et ont demandé via la Levenseindkliniek (Clinique de fin de vie) à ce qu'un médecin provoque leur mort simultanément. Ils avaient 91 ans et leur condition physique se détériorait peu à peu depuis 5 ans, Nic ayant eu un infarctus en 2012 : cela réduisait sa mobilité tandis que sa femme Trees, elle aussi, commençait à ne plus savoir marcher et perdait parfois la mémoire. Craignant que Trees soit seule si son mari moura...

Lire la suite

Les 5 détenus belges ont-ils été euthanasiés ?

Les 5 détenus belges ont-ils été euthanasiés ?

- Euthanasie et suicide assisté

Que sont devenus les 5 détenus belges qui avaient demandé à être euthanasiés le 25 janvier 2013 ? Le sénateur Louis Ide (NV-A) s'en était soucié à l'époque. Le Ministre avait affirmé alors que la réponse à la demande des prisonniers passait avant tout par une meilleure prise en charge psychiatrique afin que ceux-ci ne perçoivent plus leur situation comme source de souffrances insupportables et sans espoir d'amélioration. D'autre part, l'actualité récente en Belgique montre que ces souffrances ...

Lire la suite