L'Association Médicale Mondiale maintient sa condamnation de l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 10/10/2018

Depuis près de deux ans, l'Association médicale canadienne (AMC) et la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG)  faisaient pression sur les membres de l'Association Médicale Mondiale (AMM) pour que celle-ci change sa position par rapport à l'euthanasie et au suicide assisté.

L'AMM, qui représente plus de 113 associations de médecins au niveau mondial, s'est toujours opposée à la pratique de l'euthanasie, ce qui irritait les associations néerlandaise et canadienne. Ces denières, se sentant montrées du doigt, souhaitaient que la position de l'AMM évolue vers une position neutre. A cet égard, et dans un effort de "persuasion", l'AMC et la KNMG avaient demandé à ce que soient organisées 4 conférences régionales à ce sujet. Il en est ressorti que seul un très petit nombre de délégués soutenait un changement de position de l'AMM.

Lors de l'Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale à Reykjavik du 2 au 6 octobre, les associations canadienne et néerlandaise ont retiré leur motion. Elles ont invoqué le manque de soutien international.

La position de l'AMC reste donc inchangée pour l'instant : ses Déclarations sur l'euthanasie (38e Assemblée Médicale Mondiale) et sur le suicide assisté (44e Assemblée Médicale Mondiale) considèrent l'euthanasie et le suicide assisté comme contraires à l'éthique. Elle y « réaffirme vigoureusement que l'euthanasie va à l'encontre des principes éthiques basiques de la pratique médicale [et] encourage vivement toutes les Associations Médicales Nationales et les médecins à refuser de participer à un acte d'euthanasie, même si la loi nationale l'autorise ou la décriminalise dans certaines situations ».

Source : Euthanasia Prevention Coalition (4 octobre 2018)


Articles similaires

Pays-Bas : pas de « droit » à l’euthanasie, rappellent les médecins

Pays-Bas : pas de « droit » à l’euthanasie, rappellent les médecins

- Euthanasie et suicide assisté

Agnes Wolbert, ancienne députée, est depuis le 1er juin la nouvelle directrice de l'association pour une fin de vie librement choisie (Nederlandse Vereniging voor een Vrijwillige levensEinde (NVVE). Ce mouvement compte aujourd'hui près de 167.000 membres.
Dans un entretien avec le journal NRC, Agnes Wolbert reproche aux médecins de famille de ne pas pratiquer plus d'euthanasies. Elle estime que certains praticiens répugnent à provoquer la mort de leur patient et surtout, n'osent pas prendre de...

Lire la suite

Le contrôle de la loi euthanasie est déficient : manifestation des Dossards Jaunes

Le contrôle de la loi euthanasie est déficient : manifestation des Dossards Jaunes

- Euthanasie et suicide assisté

Quelque 300 personnes ont manifesté dimanche après-midi à Bruxelles devant le siège de le siège de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie afin de réclamer un meilleur contrôle de la législation sur l'euthanasie ainsi que la démission des membres de la commission de contrôle qui sont également membres de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD). "Depuis la promulgation de la loi sur l'euthanasie il y a 10 ans, 6.000 dossiers ont été introduits et ...

Lire la suite

Euthanasie minderjarige : open brief van kinderartsen

Euthanasie minderjarige : open brief van kinderartsen

- Euthanasie et suicide assisté

De uitbreiding van de wet euthanasie blijft evenwel voor controverse zorgen, en het zijn kinderspecialisten die zich vragen stellen bij euthanasie voor minderjarigen. 38 artsen roepen in een open brief aan De Standaard op tot een 'time-out' voor een wetsvoorstel 'dat het niet verdient overhaast door de parlementaire mallemolen geramd te worden.'
Een van de initiatiefnemers is Stefaan Van Gool, diensthoofd kinderneuro-oncologie in Gasthuisberg. Maar ook Piet Vanhaesebrouck (UZ Gent), Luc...

Lire la suite