L'Association Médicale Mondiale maintient sa condamnation de l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 10/10/2018

Depuis près de deux ans, l'Association médicale canadienne (AMC) et la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG)  faisaient pression sur les membres de l'Association Médicale Mondiale (AMM) pour que celle-ci change sa position par rapport à l'euthanasie et au suicide assisté.

L'AMM, qui représente plus de 113 associations de médecins au niveau mondial, s'est toujours opposée à la pratique de l'euthanasie, ce qui irritait les associations néerlandaise et canadienne. Ces denières, se sentant montrées du doigt, souhaitaient que la position de l'AMM évolue vers une position neutre. A cet égard, et dans un effort de "persuasion", l'AMC et la KNMG avaient demandé à ce que soient organisées 4 conférences régionales à ce sujet. Il en est ressorti que seul un très petit nombre de délégués soutenait un changement de position de l'AMM.

Lors de l'Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale à Reykjavik du 2 au 6 octobre, les associations canadienne et néerlandaise ont retiré leur motion. Elles ont invoqué le manque de soutien international.

La position de l'AMC reste donc inchangée pour l'instant : ses Déclarations sur l'euthanasie (38e Assemblée Médicale Mondiale) et sur le suicide assisté (44e Assemblée Médicale Mondiale) considèrent l'euthanasie et le suicide assisté comme contraires à l'éthique. Elle y « réaffirme vigoureusement que l'euthanasie va à l'encontre des principes éthiques basiques de la pratique médicale [et] encourage vivement toutes les Associations Médicales Nationales et les médecins à refuser de participer à un acte d'euthanasie, même si la loi nationale l'autorise ou la décriminalise dans certaines situations ».

Source : Euthanasia Prevention Coalition (4 octobre 2018)


Articles similaires

Belgique : pas d’euthanasie pour Frank Van Den Bleeken

Belgique : pas d’euthanasie pour Frank Van Den Bleeken

- Euthanasie et suicide assisté

Suite à des demandes répétées, et à l'accord intervenu en septembre dernier entre son avocat et le SPF Justice (voir bulletin du 15/09/2014), le cas de Frank Van Den Bleeken semblait devoir trouver une issue tragique en ce début d'année, puisque son euthanasie était planifiée le 11 janvier à la prison de Bruges.
Finalement, suite à la levée de boucliers suscitée par cette nouvelle, il n'en sera rien. Le médecin qui devait pratiquer cette euthanasie a en effet décidé de suspendre la procédure, ...

Lire la suite

Près de 11.000 déclarations anticipées d’euthanasie

Près de 11.000 déclarations anticipées d’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

En un an, 10.799 citoyens ont fait la démarche de rédiger une déclaration anticipée relative à l'euthanasie, aussi appelée testament de vie.

Rappelons que la loi dépénalisant 'euthanasie permet de rédiger une déclaration anticipée pour l'éventualité où la personne se trouverait dans un état d'inconscience irréversible ne permettant pas de s'exprimer. Il s'agit donc d'une demande d'arrêt actif de vie et non d'un simple arrêt de traitement permettant à la maladie de suivre son cours jusqu'à la ...

Lire la suite

Australie et Nouvelle Zélande rejet de la dépénalisation de l'euthanasie

Australie et Nouvelle Zélande rejet de la dépénalisation de l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le Parlement de la Tasmanie (Etat d'Australie) vient  de rejeter le projet de loi qui visait à dépénaliser l'euthanasie dans cet Etat. Il était proposé que les malades en phase terminale puissent mettre fin à leur vie 10 jours après avoir réitéré pour la troisième fois une demande d'euthanasie à leur médecin. Dans le Territoire du Nord, autre Etat d'Australie, l'euthanasie avait été dépénalisée, pour la première fois dans le monde, en 1995. Neuf mois après l'entrée en vigueur de cette loi, le ...

Lire la suite