L'Association Médicale Mondiale maintient sa condamnation de l'euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 10/10/2018

Depuis près de deux ans, l'Association médicale canadienne (AMC) et la Société royale néerlandaise pour la promotion de la médecine (KNMG)  faisaient pression sur les membres de l'Association Médicale Mondiale (AMM) pour que celle-ci change sa position par rapport à l'euthanasie et au suicide assisté.

L'AMM, qui représente plus de 113 associations de médecins au niveau mondial, s'est toujours opposée à la pratique de l'euthanasie, ce qui irritait les associations néerlandaise et canadienne. Ces denières, se sentant montrées du doigt, souhaitaient que la position de l'AMM évolue vers une position neutre. A cet égard, et dans un effort de "persuasion", l'AMC et la KNMG avaient demandé à ce que soient organisées 4 conférences régionales à ce sujet. Il en est ressorti que seul un très petit nombre de délégués soutenait un changement de position de l'AMM.

Lors de l'Assemblée Générale de l'Association Médicale Mondiale à Reykjavik du 2 au 6 octobre, les associations canadienne et néerlandaise ont retiré leur motion. Elles ont invoqué le manque de soutien international.

La position de l'AMC reste donc inchangée pour l'instant : ses Déclarations sur l'euthanasie (38e Assemblée Médicale Mondiale) et sur le suicide assisté (44e Assemblée Médicale Mondiale) considèrent l'euthanasie et le suicide assisté comme contraires à l'éthique. Elle y « réaffirme vigoureusement que l'euthanasie va à l'encontre des principes éthiques basiques de la pratique médicale [et] encourage vivement toutes les Associations Médicales Nationales et les médecins à refuser de participer à un acte d'euthanasie, même si la loi nationale l'autorise ou la décriminalise dans certaines situations ».

Source : Euthanasia Prevention Coalition (4 octobre 2018)


Articles similaires

15 ans d’euthanasie aux Pays-Bas, et une pratique en hausse constante

15 ans d’euthanasie aux Pays-Bas, et une pratique en hausse constante

- Euthanasie et suicide assisté

6.585 déclarations officielles d'euthanasies aux Pays-Bas pour l'année 2017, ce qui représente 4,4 % des décès sur l'année écoulée.

Avec près de 500 personnes euthanasiées en plus qu'en 2016, la pratique est en hausse constante.  Le Dr Jacob Kohnstamm, président des Commission régionales d'évaluation de l'euthanasie (« RTE »), parle « d'accoutumance ».

À l'en croire, la pratique d'euthanasie demeure « remarquablement consciencieuse », les médecins respectant pour la majorité scrupuleusement...

Lire la suite

Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

Pays-Bas : des médecins refusent d’euthanasier les personnes atteintes de démence

- Euthanasie et suicide assisté

KNMG (Koninklijke Nederlandsche Maatschappij tot bevordering der Geneeskunst) , l'association des médecins néerlandais, a exprimé le refus général de ceux-ci de pratiquer l'euthanasie sur des personnes déjà démentes, faute de savoir si au moment de l'acte ces patients souffrent réellement de manière intolérable.
« Porter un jugement sur une demande d'euthanasie ou d'aide au suicide émanant d'un patient en voie de devenir dément exige du médecin de faire une évaluation très complexe. Le process...

Lire la suite

Euthanasie et psychiatrie : le cas d’un interné belge

Euthanasie et psychiatrie : le cas d’un interné belge

- Euthanasie et suicide assisté

Frank Van Den Bleeken, interné en Belgique depuis près de 30 ans est en demande d'euthanasie depuis 3 ans. Il y a quelques jours, la perspective de cette "mort digne" lui a été accordée, suscitant l'émoi en Belgique et bien au-delà de nos frontières. Quand on sait que cet homme ne veut pas mourir, mais ne supporte simplement plus de vivre sans recevoir des soins adaptés à sa situation, cet émoi est amplement justifié.
Mais au-delà de ce cas, hautement symbolique, en ce qu'il évoque forcément u...

Lire la suite