L’Association Médicale Américaine réaffirme son opposition à l’euthanasie

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Etats-Unis Etats-Unis

Publié le : 12/06/2019

C'est la fin d'un long débat : ce mardi 11 juin, les délégués de la prestigieuse Association Médicale Américaine (AMA) ont voté pour réaffirmer la position de l'organisation sur l'euthanasie et le suicide assistée, selon laquelle « l'euthanasie est fondamentalement incompatible avec le rôle du médecin en tant que soignant, serait difficile, voire impossible à contrôler, et poserait de sérieux risques sociétaux ». Cette position a été maintenue à une majorité écrasante, de 392 voix contre 162 (soit un rapport de 65%-35% du total), plus du double.

Le vote faisait suite à un rapport du Conseil des affaires éthiques et juridiques (CETA) de l'association, qui avait été saisi de la question à trois reprises depuis 2016, dans le but de faire évoluer la position de l'AMA sur l'euthanasie et le suicide-assisté, ainsi que sa terminologie. Toutefois, le Conseil avait recommandé à chaque fois le maintien de la position et de la terminologie actuelle, précisant que « malgré ses connotations négatives, le terme « suicide médicalement assisté » décrit la pratique avec la plus grande précision », d'après le site spécialisé Medpage Today.

Le choix de rester fermement opposé au suicide assisté est marquant, de la part d'une association aussi importante dans le milieu médical américain.  En effet, si cette pratique reste illégale dans la majorité des Etats, neuf d'entre eux, comme la Californie ou l'Oregon, l'ont légalisée. Le suicide assisté y est par conséquent autorisé, mais reste considéré comme non-éthique par l'AMA, dont la position reste une digue éthique à cette pratique. De plus, l'Association vient s'ajouter à un front d'autres organisations de médecins, comme notamment la World Medical Association (WMA), ou l'American College of Physicans (ACP), opposées aux pratiques d'euthanasie et de suicide assisté.

Sources : American Medical Association , Medpage Today , LifeSite , ProCon , World Medical Association , American College of Physicians


Articles similaires

Pays-Bas : nouvelle euthanasie en duo

Pays-Bas : nouvelle euthanasie en duo

- Euthanasie et suicide assisté

Nic et Trees Eldehorst habitant à Didam, étaient mariés depuis plus de 65 ans et ont demandé via la Levenseindkliniek (Clinique de fin de vie) à ce qu'un médecin provoque leur mort simultanément. Ils avaient 91 ans et leur condition physique se détériorait peu à peu depuis 5 ans, Nic ayant eu un infarctus en 2012 : cela réduisait sa mobilité tandis que sa femme Trees, elle aussi, commençait à ne plus savoir marcher et perdait parfois la mémoire. Craignant que Trees soit seule si son mari moura...

Lire la suite

Abrogation de la peine de mort et euthanasie de prisonniers : quelle cohérence ?

Abrogation de la peine de mort et euthanasie de prisonniers : quelle cohérence ?

- Euthanasie et suicide assisté

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a accepté l'invitation du président de la Commission internationale contre la peine de mort (ICDP), Federico Mayor Zaragoza, d'adhérer à ce groupe de pression qui milite en faveur de l'abrogation de la peine capitale.
La Belgique joue un effet depuis plusieurs années un rôle important dans la campagne internationale visant à abolir la peine de mort. Elle l'a abolie en 1996, inscrivant même l'abolition dans une modification de sa const...

Lire la suite

Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique

Euthanasie pour souffrance psychique en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Nouveau DOSSIER !

Le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique a publié en décembre 2017 un avis sur l'euthanasie de patients hors phase terminale, affectés d'une souffrance psychique avec ou sans affection médicale (psychiatrique ou autre) sous-jacente.

Dans cet avis, le Comité répond en 75 pages aux questions posées en 2011 par Madame Laurette Onckelinkx, à l'époque Ministre de la Santé publique.

L'avis rendu 6 ans plus tard, reprend les points de consensus, mais également les dissens...

Lire la suite