Euthanasie simultanée d’un couple

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique Belgique

Publié le : 12/04/2011

Un couple âgé du Brabant flamand (Meerbeek) a demandé et obtenu, en début de semaine, une double euthanasie. L'homme, âgé de 83 ans, souffrait d'un cancer en phase terminale. Son épouse, âgée de 78 ans, souffrait de divers maux liés à son âge, sous une forme assez aiguë. Il ne semblait pas envisageable pour elle de continuer de vivre sans son partenaire. Le médecin qui a pratiqué l'euthanasie s'inscrit donc en dehors du cadre légal puisque cette femme ne se trouvait pas en fin de vie.

Y a-t-il derrière cette dérive une tentative de faire évoluer le cadre de la loi lorsqu'on voit que les deux époux ont tenu à donner une réelle publicité à leur geste ? Et aussi que les médecins qui encouragent l'élargissement du cadre de l'euthanasie, notamment le professeur Wim Distelmans, président de la commission de contrôle belge de l'euthanasie, se sont empressés de faire savoir que, selon eux, la femme avait droit à l'euthanasie et qu'il n'est pas nécessaire d'être en phase terminale pour obtenir ce droit : le seul motif de souffrances insupportables suffit. « Elle souffrait d'une forme avancée d'arthrite rhumatoïde qui lui donnait des douleurs infernales. Son autonomie était également en baisse. »

Un autre médecin favorable à l'euthanasie, Marc Cosyns, de l'université de Gand, abonde en ce sens. « Si son mari devait mourir, elle n'aurait pas pu vivre de manière indépendante. Elle aurait pu rejoindre une maison de soins, mais elle ne le voulait pas. »
Ces médecins ajoutent que beaucoup de suicides en Belgique sont le fait de personnes ayant perdu leur partenaire. « Il me semble que le choix du suicide est principalement lié au fait que les gens n'obtiennent pas l'euthanasie ou qu'ils n'ont pas l'occasion d'en faire la demande », affirme le Dr Distelmans.

Ne s'oriente-t-on pas de plus en plus, en Belgique comme aux Pays-Bas, vers la reconnaissance de la dégradation progressive de la qualité de vie comme une justification de l'euthanasie ?

Texte de la Loi relative à l'euthanasie


Articles similaires

De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van ee

- Euthanasie et suicide assisté

De longen van iemand die euthanasie onderging, zijn meer geschikt voor transplantatie dan die van een hersendode.

Het gebeurde in ons land nog maar zeven keer dat iemand die om euthanasie vroeg, ook voorstelde om orgaandonor te worden. Maar telkens viel het de chirurgen op dat de resultaten van die longtransplantaties zeer goed waren. 'Je kunt met het blote oog zien dat de longen gezonder zijn', zegt professor Dirk Van Raemdonck van het Universitair Ziekenhuis Leuven. Hij publiceerde recent...

Lire la suite

Nouveau rapport de la Commission d’évaluation euthanasie 2012

- Euthanasie et suicide assisté

La Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de la loi sur l'euthanasie vient de publier son cinquième rapport aux chambres législatives. Ce rapport concerne les documents d'enregistrement des euthanasies pratiquées entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2011 examinés par la Commission. La Commission rappelle, comme elle l'a déjà fait dans ses précédents rapports qu'elle « n'a pas la possibilité d'évaluer la proportion d'euthanasies déclarées par rapport au nombre d'euthanasies réel...

Lire la suite

Pays-Bas : les médecins face à la pratique de l’euthanasie

Pays-Bas : les médecins face à la pratique de l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Parallèlement au rapport émis par les Commissions régionales de contrôle de l'euthanasie au Pays-Bas, une enquête sur l'euthanasie a été menée auprès de 500 médecins par la Fédération médicale néerlandaise (KNMG).
Cette enquête permet de mettre en exergue le ressenti et l'expérience des acteurs de l'euthanasie. Alors que le rapport des Commissions régionales de contrôle de l'euthanasie témoigne d'une hausse conséquente des cas d'euthanasies déclarées depuis quelques années, les médecins dénonc...

Lire la suite