Euthanasie mineurs : le Rapport, la dicussion et le vote de la nouvelle loi

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 26/02/2014

Le Rapport fait au nom de la Commission de la Justice à la Chambre des Représentants de Belgique est disponible ICI.  Il reprend la procédure, l'exposé des motifs, la discussion générale mais surtout les différentes interventions de chacun des hommes et femmes politiques étayant leur position par rapport à la nouvelle loi dépénalisant l'euthanasie des mineurs dans certaines conditions fixées par le législateur et qui se veulent très strictes.


 


Articles similaires

Vers l’euthanasie au Québec

Vers l’euthanasie au Québec

- Euthanasie et suicide assisté

Le Québec a adopté le 5 juin 2014, à 94 voix contre 22, une loi concernant les soins en fin de vie englobant les soins palliatifs et une « aide médicale à mourir ». Cette loi, qui ne concerne que la province du Québec et qui ne sera pas appliquée avant 18 mois, devrait être contestée par le gouvernement fédéral dans la mesure où l'euthanasie et le suicide assisté y sont interdits par le code pénal canadien.
Plusieurs ministres libéraux se sont opposés à cette loi dont Christine Saint Pierre, m...

Lire la suite

Niet vervolgd voor poging 'euthanasie'

Niet vervolgd voor poging 'euthanasie'

- Euthanasie et suicide assisté

Een 45-jarige verpleegkundige moet zich niet voor een assisenjury verantwoorden voor de moordpoging op haar zwaar dementerende moeder Yvette. Twee jaar geleden mengde ze slaappillen in haar pudding 'om haar lijden te beperken'. De bejaarde vrouw ontsnapte op het nippertje aan de dood.  Het Brugse parket toont zich nu inschikkelijk en besluit de dochter niet te vervolgen wegens poging tot oudermoord. (Bron: De standaard 16/06/2013)
Professor in de palliatieve geneeskunde Wim Distelmans ...

Lire la suite

La Cour d'appel de Londres maintient la législation sur l'euthanasie

La Cour d'appel de Londres maintient la législation sur l'euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

La Cour d'appel de Londres a maintenu la loi interdisant l'euthanasie. L'appel à l'origine de cette décision de justice émane de "deux hommes lourdement handicapés qui réclamaient que les médecins puissent les aider à mourir en tout légalité". Pour les plaignants, la législation ne respecte pas leur droit à la vie privée et familiale garanti par la Convention européenne des droits de l'homme: "on ne leur permettrait pas de choisir l'endroit et la manière de leur mort".
Tout en reconnaissant qu...

Lire la suite