Distelmans: "Un nouveau débat sur l'euthanasie s'impose"

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 19/08/2010

Wim Distelmans, professeur en médecine palliative à la VUB et président de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie, plaide pour la réouverture du débat concernant l'euthanasie, apprend-on dans l'hebdomadaire médical flamand De Huisarts. Il souhaite ainsi que les personnes présentant une "incapacité irrévocable acquise d'exprimer ce qu'elles veulent" entrent en ligne de compte pour une euthanasie. Il s'agit entre autres de patients souffrant d'une tumeur au cerveau ou du SIDA et qui se trouvent dans une phase déterminée de la maladie. Selon lui, certains patients psychiatriques devraient également disposer de cette possibilité. 
Les questions concernant l'euthanasie pour ces groupes de patients existent fortement dans la société, d'après le professeur. Les médecins spécialisés dans les soins palliatifs y sont ainsi souvent confrontés. Aux Pays-Bas, l'Association néerlandaise pour une fin de vie volontaire, la NVVE, étudie actuellement la faisabilité d'une clinique consacrée à la fin de vie. Les patients pourraient y entrer pour être euthanasiés et recevoir de l'aide pour mettre fin à leurs jours. Pour Wim Distelmans, l'association souhaite de cette manière remettre au point le débat sur l'euthanasie.
Source:  BELGA 


Articles similaires

Euthanasie : position des partis politiques et désignation des rapporteurs en commision

Euthanasie : position des partis politiques et désignation des rapporteurs en commision

- Euthanasie et suicide assisté

Les deux rapporteurs de la commission réunie Justice et Affaires sociales ont été désignés. Il s'agit de Zakia Khattabi (Députée bruxelloise et députée au Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles, Sénatrice de communauté et cheffe de groupe) et de Rik Torfs (Professeur à la KU Leuven).

En résumé  (source : LeSoir.be) « Le PS ouvre l'euthanasie aux mineurs. Il faut actualiser la loi pour l'ouvrir aux enfants capables de discernement. (...°) L'évaluation de la capacité de discernement devr...

Lire la suite

Le Parquet de Bruxelles classe sans suite les plaintes contre Wim Distelmans

Le Parquet de Bruxelles classe sans suite les plaintes contre Wim Distelmans

- Euthanasie et suicide assisté

Le parquet de Bruxelles a classé sans suites deux plaintes qui visaient le docteur Wim Distelmans, le président néerlandophone de la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie. Les deux plaignants ont chacun perdu leur mère dépressive à la suite d'une euthanasie pratiquée par le Dr Distelmans, et ils estiment que la loi n'a pas été respectée par celui-ci.

Tom Mortier a déposé sa plainte fin 2014. Sa mère souffrait de dépression chronique, ce qui n'est pas une maladie incu...

Lire la suite

Wilsverklaring inzake euthanasie – Nieuwe didactische fiche van het EIB

Wilsverklaring inzake euthanasie – Nieuwe didactische fiche van het EIB

- Euthanasie et suicide assisté

Iedere volwassene heeft krachtens de Wet betreffende de euthanasie het recht een wilsverklaring op te stellen ten einde euthanasie aan te vragen, voor het geval hij zich in een toestand zou bevinden waarin het onmogelijk is zijn wil duidelijk te kennen te geven. Deze verklaring is vijf jaar geldig, maar nu de uitbreiding van de euthanasiewet op tafel ligt pleiten sommigen voor de toekenning van een onbeperkte geldigheidsduur. Is dit echter een aanvaardbaar voorstel? Wat te denken over deze...

Lire la suite