Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

Auteur / Source : Publié le : Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté Actualités Temps de lecture : 1 min.

 Imprimer

Une étude menée en Suisse en décembre 2007 sur 85 parents et amis qui ont été témoins d'un suicide assisté, a révélé une prévalence plus élevée d'état de stress post-traumatique (ESPT) et de deuil compliqué que suite à un décès naturel. La Suisse est l'un des rares pays où le suicide assisté est autorisé. Il est généralement défini comme la prescription ou la fourniture de substances létales dans le but explicite de permettre au patient de se suicider. Malgré le fait que le sujet soit l'objet de débats houleux, il existe très peu de recherches à propos de l'impact d'un suicide assisté sur les proches du suicidé. L'étude fut menée en coopération avec Exit Deutsche Schweiz, une association qui organise le suicide assisté. Les familles ont étés contactées par l'organisation.

Le traumatisme que laisse un suicide assisté chez les proches du suicidé est différent de celui que peut provoquer une mort naturelle ou un suicide normal. Bien que le suicide assisté permette souvent de faire ses adieux et de rendre le moment de la mort plus prévisible, les images de la mort peuvent causer des symptômes de stress chez les proches. Selon l'étude, 13% des endeuillés montraient des symptômes d'état de stress post-traumatique total, 6,5% se trouvaient en ESPT partiel, 4,9% étaient confrontés à un deuil complexe, 6% à de l'anxiété, et 16% à la dépression. 22% des participants présentaient des problèmes de santé physique. Les participants montraient une prévalence plus élevée de dépression.

Cette étude montre donc que le décès non naturel d'un être cher peut avoir un impact sur la santé mentale et physique de ses proches, dû au traumatisme qui s'en suit. De telles constatations appellent à davantage d'accompagnement psychologique pour ces personnes, mais remettent également en question le caractère individuel et autonome d'une fin de vie "choisie".


Articles similaires

L’euthanasie s’invite à la Marche pour la Vie de Bruxelles

L’euthanasie s’invite à la Marche pour la Vie de Bruxelles

- Euthanasie et suicide assisté

C'est une équipe renouvelée de jeunes dynamiques qui entraînera la Marche pour la Vie de Bruxelles le dimanche 24 mars à 14h30. Le thème mobilisateur du respect de la vie  va, cette année, au-delà du respect de la vie naissante puisque la Marche pour la Vie mobilisera aussi tous ceux qui s'opposent à l'élargissement de la loi euthanasie aux enfants et aux personnes démentes. Comme les années précédentes, le cortège partira du Mont des Arts (près de la Gare centrale).  Plus d'infos sur le site ...

Lire la suite

Médecins pensionnés ou vente de poison : solutions à la pénurie de médecins pour l’euthanasie ?

Médecins pensionnés ou vente de poison : solutions à la pénurie de médecins pour l’euthanasie ?

- Euthanasie et suicide assisté

La Clinique de fin de vie ('Levenseindekliniek') aux Pays-Bas fait pression pour que les médecins pensionnés puissent continuer à informer leurs confrères en matière d'euthanasie, même après avoir cessé leur activité. La forte proportion de médecins pensionnés parmi les médecins-SCEN* lui fait craindre de devoir faire appel à d'autres médecins qui ne font pas partie du consortium pour pratiquer les euthanasies dans la clinique.
Jusqu'à présent, il faut être enregistré comme médecin généraliste...

Lire la suite

Déclarations anticipées d’euthanasie: y a-t-il un contrôle quant à la capacité juridique de la perso

Déclarations anticipées d’euthanasie: y a-t-il un contrôle quant à la capacité juridique de la perso

- Euthanasie et suicide assisté

C'est en décembre 2013 que la sénatrice Elke Sleurs (N-VA) a posé plusieurs questions à la Ministre de la santé à propos du contrôle des déclarations anticipées d'euthanasie, selon lesquelles, et d'après la loi du 28 mai 2002 concernant l'euthanasie, il est possible d'exprimer sa volonté d'être euthanasié le jour où l'on ne serait plus en état de le faire. Quel contrôle y a-t-il pour ces cas de majeurs « incapables », dont il existe plusieurs catégories. En effet, on peut être frappé d'incapac...

Lire la suite