Certains pharmaciens belges aident inconsciemment les Néerlandais à s'euthanasier

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Belgique

Publié le : 09/02/2012

Début février 2012, un documentaire néerlandais intitulé Medeleven a révélé qu' "une organisation néerlandaise, qui a pour objectif d'informer les gens qui veulent mourir sur la manière d'y parvenir, leur conseille d'aller acheter des pilules dans les pharmacies en Belgique". Le 3 février 2012 le quotidien belge De Morgen écrivait en effet qu'il semblerait que les pharmaciens belges soient "plus enclins à fournir les pilules nécessaires, sans prescription médicale".
Le documentaire suit un cas parmi d'autres, celui d'une personne âgée qui "n'entre pas en ligne de compte" pour être euthanasiée, qui se rend en Belgique et rentre chez elle avec 350 pilules, soit 7 fois plus que le nécessaire pour mettre fin à ses jours.

Le fédération belge des pharmaciens a reconnu le cas de ce vieil homme, mais a expliqué que les pharmaciens qui ont "contrevenu à la loi" ignoraient ses intentions. Ces derniers risquent une suspension ou un blâme. Enfin, l'ordre des pharmaciens a expliqué attendre de "voir les preuves concrètes avant d'entamer une procédure".
Source: Le Vif.be 03/02/12


Articles similaires

Trois médecins belges impliqués dans une euthanasie devront comparaitre en Cour d’assises

Trois médecins belges impliqués dans une euthanasie devront comparaitre en Cour d’assises

- Euthanasie et suicide assisté

La chambre des mises en accusation de Gand a décidé hier de renvoyer trois médecins devant la Cour d'assises. Elle estime qu'il y a assez d'indices montrant que l'euthanasie de Tine Nys, 38 ans, ne s'est pas faite conformément à la loi. Ils devront répondre d'empoisonnement.

Les deux soeurs de Tine Nys reprochent aux médecins d'avoir pratiqué l'euthanasie en méconnaissant autant les règles de procédure que les conditions essentielles de la loi, notamment celle du caractère incurable de la pat...

Lire la suite

Trois jours après le décès de sa femme, il se fait euthanasier

Trois jours après le décès de sa femme, il se fait euthanasier

- Euthanasie et suicide assisté

Un quinquagénaire flamand a choisi de se faire euthanasier trois jours après le décès de son épouse.
Selon Het Belang van Limburg, Sonja, son épouse de 54 ans habitant à Diepenbeek dans le Limbourg, avait appris qu'elle souffrait d'un cancer du poumon très avancé en mai dernier. Peu de temps après, les médecins ont diagnostiqué la même maladie à son mari Jean-Paul (58 ans).
Lorsque les cancérologues ont annoncé que Sonja n'avait plus que trois semaines à vivre, Jean-Paul, qui se savait égaleme...

Lire la suite

Malaise par rapport à certains médecins français qui euthanasient leurs patients en Belgique

Malaise par rapport à certains médecins français qui euthanasient leurs patients en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Dans un avis par lettre du 28 octobre, le Comité consultatif de Bioéthique de Belgique s'est montré divisé sur la question de savoir si un médecin établi à l'étranger mais autorisé à exercer sur le sol belge, peut venir en Belgique avec son patient qui demande l'euthanasie, « et le faire admettre dans un centre de court séjour belge ou dans une maison de repos et de soins belge afin de l'y euthanasier ».

Le cas soumis au Comité était celui d'un médecin français qui se rendait régulièrement a...

Lire la suite