"Ce ne peut être le rôle de l’Etat de soutenir activement des actions suicidaires"

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 28/02/2019

En Allemagne, le ministre de la Santé Jens Spahn (CDU) doit lutter contre les conséquences d'un arrêt ouvrant la voie au suicide assisté. Depuis que la cour de Leipzig a reconnu « le droit pour un patient dont la maladie est incurable et la souffrance insupportable, de décider comment et quand finir sa vie », l'Institut fédéral pour les médicaments et dispositifs médicaux (BfArM) a reçu 123 demandes pour acheter des produits létaux de la part de personnes voulant se suicider.

En juin 2018, le Ministre de la santé avait sommé l'agence fédérale de ne pas permettre aux personnes d'acquérir ces doses létales. L'agence en aurait déjà rejeté 93, et 22 candidats seraient décédés pendant leur attente. Aucune demande n'a encore été validée.

Le ministre-adjoint de la santé, Lutz Stroppe, avait adressé par la suite un courrier à l'agence, insistant sur la gravité d'un soutien étatique au suicide : « Ce ne peut être le rôle de l'Etat de soutenir activement des actions suicidaires en donnant la permission officielle, administrative, d'acheter des produits suicidaires particuliers. (…) Le suicide ne peut être considéré comme une thérapie », disait-il.

Eugen Brysch, président de la Fondation Allemande pour la Protection du Patient, a soutenu la position du gouvernement, rappelant que « le parlement allemand a clairement établi que le suicide ne pouvait être offert de façon organisée ». En 2015 en effet, après avoir été plongé dans un débat sur l'euthanasie, le parlement allemand a voté une loi interdisant l'assistance commerciale au suicide assisté, « commercial » étant entendu comme le comportement répété, organisé et lucratif de sociétés ou d'individus. Depuis lors, la personne qui se livre à ce type de commerce est passible de peines allant jusqu'à 3 ans d'emprisonnement.

Du côté des médecins, l'Association médicale allemande énonce comme principe que l'assistance au suicide par un médecin ne relève pas de la pratique médicale. Par contre, la loi allemande ne punit pas l'aide au suicide par un proche de la personne suicidée.

 Sources : Deutsche Referenzzentrum für Ethik in den Biowissenschaften (DRZE), Tagespeigel, Deutsche Welle.


Articles similaires

Belgique : la Ministre de la santé veut soutenir les aidants-proches

- Soins palliatifs

Alors que la loi de reconnaissance de l'aidant proche accompagnant une personne en grande dépendance a été publiée au Moniteur belge le 6 juin 2014, aucun arrêté royal n'est venu la rendre effective. Deux ans plus tard, la Ministre de la santé publique et des Affaires sociales, Maggie de Block, a manifesté au Parlement sa volonté de soutenir les aidants proches par une meilleure reconnaissance juridique de leur statut. 

Elle souhaiterait en outre assurer une protection sociale particulière à ...

Lire la suite

Limiter les actions de Wrongful life: proposition de loi

Limiter les actions de Wrongful life: proposition de loi

- Grossesse

Une proposition de loi a été déposée (M. Bart Laeremans et consorts) en vue de limiter les actions en réparation pour la naissance et l'existence d'êtres humains. Les auteurs partent du constat que les juridictions belges ont accordé à plusieurs reprises des dommages et intérêts aux parents et à l'enfant en raison d'une naissance handicapée. Ils partent du principe que la naissance ou l'existence d'un être humain ne constituent pas en soi un préjudice et ne peuvent par conséquent donner lieu à...

Lire la suite

Faut-il soutenir Amnesty International?

Faut-il soutenir Amnesty International?

- Grossesse

"Signons pour le respect des droits sexuels et reproductifs dans le monde, maintenant et pour les générations futures" demande Amnesty International (AI) dans sa dernière campagne (2 mai 2013). 

Utilisant la terminologie « droits sexuels et reproductifs », A.I. présente l'accès à la contraception et à l'avortement comme des droits fondamentaux pour les femmes.

Ce qui explique pourquoi les opposants à l'avortement interpellent depuis plusieurs années cette organisation qui d'autre part, défen...

Lire la suite