Belgique : plus de 2000 euthanasies déclarées en 2015

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 28/01/2016

Dans une interview donnée à la presse et publiée par RTBF.be et DH.be, le Professeur Wim Distelmans, président de la Commission de contrôle de l'euthanasie en Belgique donne en avant-première, en son nom propre et sans que le Rapport officiel ne soit encore disponible, quelques éléments sur la situation de l'euthanasie en Belgique pour 2014 et 2015.
On y apprend en particulier que le nombre d'euthanasies déclarées est en constante augmentation et a passé la barre des 2000 cas en 2015 (1924 cas en 2014 et 2021 en 2015). De plus, depuis l'élargissement de la loi euthanasie aux mineurs d'âge, aucun cas n'a été offciellement rapporté.
Comme déjà rapporté par la Commission de contrôle par le passé, le président de la Commission de contrôle pose par ailleurs à nouveau le constat, 
réaffirmant ainsi implicitement les limites de la loi, que "reste dans l'ombre, le nombre d'euthanasies posées mais non déclarées, ce qui nous empêche d'avoir une vue réelle sur l'ampleur de la question ".

En Belgique, le contrôle de l'euthanasie ne s'effectue qu'a posteriori, c'est-à-dire après la mort du patient, et aucun moyen de contrôle n'existe pour savoir si un médecin a bien déclaré toutes les euthanasies auxquelles il a procédé, et si les conditions légales ont bien été respectées.

Sources : RTBF.be, DH.be


Articles similaires

Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre

Meurtres ou euthanasies illégales : un infirmier arrêté en Flandre

- Euthanasie et suicide assisté

Un infirmier de Wevelgem, près de Courtrai, est incarcéré depuis la semaine dernière. D'abord arrêté pour "euthanasies actives illégales", il vient de voir son chef d'inculpation changé en "meurtres".  A ce stade de l'enquête, il est question d'au moins dix cas, mais il est possible qu'il y en ait beaucoup plus. D'après le parquet de Courtrai, les faits auraient eu lieu entre le début des années 1980 et 2011. Durant cette période, l'homme a travaillé comme infirmier à l'hôpital du Sacré-Coeur ...

Lire la suite

1.000 morts provoquées sans consentement en Belgique

1.000 morts provoquées sans consentement en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Chaque année en Belgique, à peu près 1.000 personnes voient leur vie abrégée sans leur demande ni consentement.

C'est ce qu'a déclaré Marc Cosyns, médecin et défenseur de l'euthanasie en Belgique, lors du procès de Ivo Poppe le 29 janvier dernier. Ce sont le plus souvent les infirmiers qui abrègent discrètement la vie de leurs patients sans qu'ils l'aient demandé. Ils s'y sentent obligés parce que les médecins refusent de le faire eux-mêmes, affirme le Docteur Cosyns.

Ce dernier a toujours a...

Lire la suite

Un détenu euthanasié en Belgique

Un détenu euthanasié en Belgique

- Euthanasie et suicide assisté

Le prisonnier belge a-t-il été euthanasié? En a-t-il fait la demande ? Oui, cela a été confirmé par le docteur Francis Van Mol, directeur général du service de santé pénitentiaire.
Frank V.D.B., incarcéré depuis 20 ans pour un double meurtre était atteint d'une maladie psychique. Sa demande a été ratifiée par trois médecins indépendants et considérée comme conforme à la législation belge sur l'euthanasie. Néanmoins, cette décision a été vivement critiquée par l'association belge des syndicats ...

Lire la suite