Association Mondiale des médecins : les médecins africains rejettent euthanasie et suicide assisté

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 13/02/2018

Les représentants des pays-membres africains de l'AMM se sont retrouvés les 2 et 3 février derniers au Nigeria, pour la réunion de la « Région Afrique » de l'Association sur les questions de fin de vie. Le Professeur Mike Ogirima, Président de l'Association médicale du Nigéria (NMA), a appelé à un renforcement des soins palliatifs en Afrique, afin de permettre aux médecins d' « apaiser les souffrances physiques, psychologiques, sociales, spirituelles et émotionnelles » des patients en phase terminale.

Seuls quelques pays en Afrique bénéficient en effet de lois et de recommandations médicales en matière de soins palliatifs pour l'instant.

Il s'est également fait la voix des médecins de la Région d'Afrique, pour condamner l'euthanasie et le suicide assisté. Il décrit ces pratiques comme contraires aux lois nationales des pays d'Afrique, à l'éthique de l'AMM et au serment d'Hippocrate, qui fait promettre à tout médecin « de ne pas user de ses connaissances médicales pour violer les droits et libertés de l'homme, même sous la menace », ajoute-t-il.

Otmar Kloiber, Secrétaire-Général de l'AMM a plaidé quant à lui pour que les gouvernements concernés libèrent les ressources nécessaires à la mise en place de soins palliatifs décents, reconnaissant le manque de fonds comme principal obstacle. Il a également proposé la création d'une « couverture soins de santé » à portée mondiale, afin d'assurer à tous, notamment en Afrique, une assurance de soins palliatifs de bonne qualité.

Pour rappel, cette réunion fait suite à la réunion régionale européenne de l'AMM à Rome les 16 et 17 novembre 2017. A cette réunion-là, les médecins représentants des Pays-Bas et du Canada, avaient plaidé pour que l'AMM revoie sa position sur l'euthanasie et le suicide assisté, afin de les considérer comme des actes éthiquement neutres, et ne s'opposant pas aux soins palliatifs.

 Source : WMA et nan.ng



Articles similaires

Euthanasie in de psychiatrie als een alternatief voor zelfdoding

Euthanasie in de psychiatrie als een alternatief voor zelfdoding

- Euthanasie et suicide assisté

"Wie echt wil sterven, moeten we durven helpen."
Artikel uit Knack:
Psychiater en LEIF (LevensEindInformatieForum)-arts Lieve Thienpont en jurist Tony Van Loon, maken beide deel uit van ULteam, het Uitklaring Levenseindevragen Team in Wemmel en stichtten samen Vonkel een instaphuis en ontmoetingsplaats over omgaan met sterven en rouwen, in Gent.
Terwijl psychiatrische centra vol zitten met patiënten, blijft de vraag naar euthanasie in de psychiatrie op 2 procent van alle gerapporteerde ...

Lire la suite

Des patients anorexiques euthanasiés ? Un ministre réclame plus de transparence

Des patients anorexiques euthanasiés ? Un ministre réclame plus de transparence

- Euthanasie et suicide assisté

Catherine Fonck (cdH) a posé une question à Madame Laurette Onkelinx, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. La ministre cdH s'inquiétait d'avoir appris par voie de presse qu'une euthanasie aurait été pratiquée sur une personne qui souffrait d'anorexie. Elle s'étonnait car l'anorexie n'est pas une maladie incurable, et la situation médicale de cette personne n'était donc pas sans issue. Madame Onkelinx a répondu qu'elle ne disposait que des données communiquées dans les rappor...

Lire la suite

Colombie : l'euthanasie des enfants pour raisons économiques ?

Colombie : l'euthanasie des enfants pour raisons économiques ?

- Euthanasie et suicide assisté

La Colombie a été le quatrième pays à dépénaliser l'euthanasie des personnes majeures, en 2015, à la suite de la Belgique, des Pays Bas et du Luxembourg.

En octobre 2017, la Cour Constitutionnelle colombienne a ouvert le débat de l'euthanasie des mineurs en demandant au Ministère de la Santé de proposer une loi permettant d'administrer « la mort dans la dignité, chez des enfants et adolescents porteurs de handicaps ou en phase terminale ».  Selon la Cour, cette loi chercherait à éviter que l...

Lire la suite