Annulation d'un arrêt CEDH : Gross c. Suisse

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités - Suisse

Publié le : 30/09/2014

La Cour Européenne des Droits de l'Homme, réunie en Grande Chambre (17 juges), a rendu ce 30 septembre 2014 un nouvel arrêt dans l'affaire Gross contre Suisse.
L'on se souviendra qu'une chambre de la Cour (7 juges) avait rendu en mai 2013 un arrêt condamnant la Suisse pour violation de l'article 8 de la Convention (Droit au respect de la vie privée et familiale). La chambre de la Cour avait estimé que la loi suisse, tout en offrant à madame Gross la possibilité d'obtenir une dose létale de médicament, sur ordonnance médicale, ne fournissait pas des directives suffisantes pour définir avec clarté l'ampleur de ce droit.
La Suisse interjeta appel de cette décision.
Par l'arrêt de ce jour, la décision a été intégralement annulée, et perd donc toute validité juridique.
Madame Gross, qui souhaitait recourir au suicide, est aujourd'hui décédée, en manière telle que la requête devant la Cour est devenue irrecevable, et même « abusive »: la Cour constata que des précautions spécifiques furent prises par madame Gross (i.e. l'entourage) pour éviter que la nouvelle de son décès ne fût révélée à la Cour. Ce afin d'empêcher la Cour de mettre fin à la procédure dans cette affaire. La Cour estime que cela constitue un abus de droit procédural de la part des concernés.


Articles similaires

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

Suisse : la Fédération des Médecins s’oppose au suicide assisté pour « souffrance insupportable »

- Euthanasie et suicide assisté

La Fédération des Médecins Suisses (FMH) a refusé, ce 25 octobre, d'élargir les critères d'accès au suicide assisté. Les nouvelles directives de l'Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), publiées en mai dernier, avaient remplacé le critère de « fin de vie » par celui de « souffrance insupportable due à des symptômes de maladie et/ou à des limitations fonctionnelles ».
La FMH, forte de 40 000 membres, a jugé que le critère de souffrance insupportable n'était pas mesurable et renvoyait à ...

Lire la suite

Zaak Gross tegen Zwitserland – Kritische beschouwing

Zaak Gross tegen Zwitserland – Kritische beschouwing

- Euthanasie et suicide assisté

Het Europees Hof voor de Rechten van de Mens heeft zich reeds verschillende malen uitgesproken over soortgelijke situatie's. Hoewel het Hof doorheen haar rechtspraak geleidelijk aan heeft gesteld dat het zogenaamde recht "om zelf te beslissen waar en hoe men wil sterven" onder het begrip "eerbiediging van het privé-leven" valt, heeft zij nooit aangeven dat dit "recht" op zich zou bestaan of vervat zou zijn in de bepalingen van het Europees Verdrag voor de Rechten van de Mens.

In de zaak Koch ...

Lire la suite

Peine de mort : "Arrêtons le crime, pas la vie"

Peine de mort : "Arrêtons le crime, pas la vie"

- Euthanasie et suicide assisté

Instaurée en 2003, la journée mondiale contre la peine de mort a lieu chaque année le 10 octobre. Inefficace face au crime, injuste, jamais à l'abri d'erreurs et cependant irréparable, la peine de mort est un échec de la justice.

Pourtant, chaque année, dans le monde entier, des milliers de femmes et d'hommes sont condamnés à la peine capitale. Certes, de nets progrès ont été enregistrés ces dernières décennies, puisque deux tiers des Etats de la planète ont aboli la peine de mort ou ont adop...

Lire la suite