Abrogation de la peine de mort et euthanasie de prisonniers : quelle cohérence ?

 Imprimer

Thématique : Fin de vie / Euthanasie et suicide assisté

Actualités

Publié le : 26/06/2013

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a accepté l'invitation du président de la Commission internationale contre la peine de mort (ICDP), Federico Mayor Zaragoza, d'adhérer à ce groupe de pression qui milite en faveur de l'abrogation de la peine capitale.
La Belgique joue un effet depuis plusieurs années un rôle important dans la campagne internationale visant à abolir la peine de mort. Elle l'a abolie en 1996, inscrivant même l'abolition dans une modification de sa constitution en 2005. Intervenant devant le 5e congrès contre la peine de mort, réunissant depuis mercredi des personnalités étrangères, le chef de la diplomatie belge a plaidé pour une poursuite du combat en faveur de l'abolition. "Même s'il y a des progrès, nous ne devons pas abandonner le combat contre la peine de mort, que nous pouvons gagner d'ici quelques décennies", a affirmé Didier Reynders. Il a ajouté que la question devait être abordée "à chaque occasion" pour convaincre les pays qui appliquent encore la peine capitale d'y renoncer."
La question de l'euthanasie de prisonniers en Belgique n'a pas été mentionnée. Et pourtant, 2 prisonniers Belges ont déjà été euthanasiés en 2012. C'est au motif d'une souffrance psychique insupportable que les demandes d'euthanasie précédentes ont trouvé une justification.
Le sénateur Louis Ide (NV-A) s'en est plusieurs fois inquiété d'autant plus que d'autres demandes de prisonniers sont,  au dires de celui-ci, en attente d'approbation par leurs médecins. L'euthanasie de prisonniers deviendrait-elle une forme déguisée de peine de mort  ?
 


Articles similaires

Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

Difficultés psychologiques pour les proches présents lors d'un suicide assisté / euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Une étude menée en Suisse en décembre 2007 sur 85 parents et amis qui ont été témoins d'un suicide assisté, a révélé une prévalence plus élevée d'état de stress post-traumatique (ESPT) et de deuil compliqué que suite à un décès naturel. La Suisse est l'un des rares pays où le suicide assisté est autorisé. Il est généralement défini comme la prescription ou la fourniture de substances létales dans le but explicite de permettre au patient de se suicider. Malgré le fait que le sujet soit l'objet ...

Lire la suite

Pays-Bas : des psychiatres réagissent contre la politique de l’euthanasie actuelle

Pays-Bas : des psychiatres réagissent contre la politique de l’euthanasie actuelle

- Euthanasie et suicide assisté

Les psychiatres néerlandais Bram De Bakker et Esther van Fenema ont initié  une action visant à récolter les signatures d'autres psychiatres inquiets quant à la pratique de l'euthanasie sur des personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Leur action fait suite à une émission télévisée  dans laquelle plusieurs spécialistes, notamment le Professeur Jim Van Os et le psychiatre Frank Koerselman, ont critiqué les agissements de la « Levenseinde Kliniek » (« clinique de fin de vie », LEK ci-apr...

Lire la suite

Le Parlement italien divisé quant à l’euthanasie

Le Parlement italien divisé quant à l’euthanasie

- Euthanasie et suicide assisté

Le Parlement italien ne parvient toujours pas à s'accorder sur une nouvelle loi en matière de fin de vie. Ce lundi 24 juin, il a reporté les discussions de trois semaines. Il ne lui restera que deux mois pour légiférer dans le délai que la Cour constitutionnelle lui a donné pour repenser l'actuelle pénalisation du suicide assisté. (Voir Bulletin de l'IEB sur l'ordonnance de la Cour constitutionnelle).

Les deux partis au pouvoir, La Ligue et le Mouvement 5 étoiles (M5S), ont déposé des proposi...

Lire la suite