PROCREATIONS MEDICALEMENT ASSISTEES

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 28/12/2012


Articles similaires

Pays-Bas : accès à  la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

Pays-Bas : accès à la Procréation Médicalement Assistée jusqu’à 50 ans ?

- Procréation médicalement assistée

Faut-il permettre aux femmes de 50 ans de recourir à une procréation médicalement assistée (PMA) avec leurs ovocytes congelés 15 ans auparavant ? C'est la question que pose la Ministre de la santé des Pays-Bas, Edith Schippers, alors que la limite actuelle autorisée par la loi est de 45 ans dans ce pays.
La question sous-jacente est aussi celle du « Social freezing », qui permet aux femmes de faire prélever leurs ovocytes lorsqu'elles sont jeunes et de les faire congeler par le processus de vi...

Lire la suite

Chiffres et pratique de la Procréation Médicalement assistée en Belgique

Chiffres et pratique de la Procréation Médicalement assistée en Belgique

- Procréation médicalement assistée

Dossier de l'IEB

Depuis 1978, année de naissance du premier bébé né par fécondation in vitro, le nombre d'enfants conçus de cette manière s'élève à 5,4 millions dans le monde entier. La grande majorité des traitements de PMA est réalisée en Europe. En 2014, il y eut 707.171 cycles entrepris sur le continent, donnant lieu à 146.232 naissances.

Les techniques de procréation médicalement assistée se sont beaucoup développées depuis 40 ans en Belgique, pays pionnier dans la pratique. Il compte a...

Lire la suite

Procréation médicalement assistée : performances du  CHRN à Namur

Procréation médicalement assistée : performances du CHRN à Namur

- Procréation médicalement assistée

Madame Anne Vansteenbrugge, biologiste responsable du laboratoire s'exprime sur les chiffres de réussite en procréation médicalement assistée qu'elle attribue à la qualité de l'accueil et à l'« environnement extrêmement performant où tout est contrôlé ». Le contrôle va jusqu'à une sélection tardive de l'embryon avant réimplantation. Le CHRN utilise en effet la culture prolongée (cinq jours de culture au lieu de trois comme c'est souvent le cas), ce qui permet d'être « encore plus sélectif et d...

Lire la suite