PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 20/12/2016


Articles similaires

Plus de 24 millions d’euros pour la procréation médicale assistée en Belgique

Plus de 24 millions d’euros pour la procréation médicale assistée en Belgique

- Procréation médicalement assistée

En 2010, l'assurance maladie-invalidité (Inami) a remboursé 19.469 fécondations in vitro, 18.498 inséminations artificielles, 14.952 ponctions d'ovocytes et 17.757 "lavages" de sperme afin de le rendre plus fécondant. Le coût total de ces opérations a été de 10,01 millions d'euros.

S'ajoute à cela, en 2010 toujours, la prise en charge par l'Inami de 16.019 forfaits pour traiter l'infertilité féminine contre 10.327 l'année précédente. Coût total: 14,534 millions d'euros. Au total, cela revient...

Lire la suite

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

- Procréation médicalement assistée

Royaume-Uni : troc douteux d'ovocytes contre une FIV gratuite

Europe : recours accru à la FIV malgré une fertilité stable.

France : le CCNE favorable à la PMA pour les couples de lesbiennes et femmes seules

Pays-Bas : un donneur de sperme aurait 102 enfants

France : 2018, l'année de la PMA pour toutes

Lire la suite

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

- Procréation médicalement assistée

En juillet 2012, dans un train de mesures d'économies approuvé par la Commission nationale médico-mutuelliste (CNMM) figuraient notamment l'abaissement de l'âge du remboursement de la FIV de 43 à 41 ans ainsi que la limitation du nombre d'IIU (Insémination Intra-Utérine) à 6 essais par patiente.
Six mois plus tard, paraît enfin l'arrêté royal au Moniteur belge. Mais de suite, le monde de la fertilité réagit en disant qu'il ne tient pas la route. En effet, il n'aborde que le remboursement du tr...

Lire la suite