Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 02/05/2013

En juillet 2012, dans un train de mesures d'économies approuvé par la Commission nationale médico-mutuelliste (CNMM) figuraient notamment l'abaissement de l'âge du remboursement de la FIV de 43 à 41 ans ainsi que la limitation du nombre d'IIU (Insémination Intra-Utérine) à 6 essais par patiente.
Six mois plus tard, paraît enfin l'arrêté royal au Moniteur belge. Mais de suite, le monde de la fertilité réagit en disant qu'il ne tient pas la route. En effet, il n'aborde que le remboursement du transfert d'embryon et ne dit rien sur le remboursement de la ponction d'ovocytes, des frais de laboratoire ou encore des médicaments.
C'est ainsi que ce tout nouvel arrêté a déjà été retiré via une procédure d'urgence. Le Cabinet Onkelinx a décidé de plutôt mettre sur pied un groupe de travail pour en débattre avec les acteurs concernés avant d'en publier un nouveau.

Le Journal du Médecin n° 2313 - vendredi 8 février 2013 - p. 22


Articles similaires

PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE

- Procréation médicalement assistée

 

 

 

 

 

 

o    Belgique : condamnation de la publicité pour don de sperme

o    Pays-Bas : vers un contrôle renforcé des cliniques de procréation médicalement assistée

o    Pays-Bas : fivete avec don de gamètes jusqu'à 50 ans

o    USA : naissance du premier enfant avec trois parents

o    Suisse : autorisation du diagnostic préimplantatoire (DPI)

o    France/Espagne : transfert de gamètes pour une insémination post mortem

o    Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procré...

Lire la suite

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

- Procréation médicalement assistée

L'étude « Perinatale activiteiten in Vlaanderen 2011 » livre certaines informations notamment quant à l'importance croissante des techniques de procréation médicalement assistée en Flandre.
Et par exemple : en 2011 pour la Flandre, 5,8% des femmes qui ont accouché ont eu recours à une aide à la procréation (stimulation hormonale, FIV et ICSI)*
À noter qu'en 1991, la seule stimulation hormonale représentait 70% des actes de PMA. Aujourd'hui, les actes de PMA donnent la part  belle à la FIV et à...

Lire la suite

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

Suisse : explosion du nombre de procréations médicalement assistées malgré de faibles résultats

- Procréation médicalement assistée

Le 22 septembre 2015, l'Office Fédéral de la Statistique (OFS) suisse a publié les données concernant les procréations médicalement assistées (PMA) en Suisse en 2014. Il révèle que le nombre de femmes ayant eu recours à la PMA depuis 2002 a presque doublé en 2014. Pourtant le taux de réussite est assez bas, puisque deux tiers des PMA entreprises échouent. Ce qui conduit à un très grand nombre d'embryons volontairement conçus, puis voués à la mort.
En 2014, 3 867 femmes ont eu recours à la PMA....

Lire la suite