PMA

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 15/01/2015


Articles similaires

Le gouvernement français présente son projet de révision de la loi bioéthique

Le gouvernement français présente son projet de révision de la loi bioéthique

- Procréation médicalement assistée

L'un des débats les plus attendus de la mandature actuelle en France arrive enfin. A la suite des « états généraux de la bioéthique » de 2018, le gouvernement français a présenté ce mercredi son projet de révision de la loi bioéthique, en conseil des ministres.

Comme prévu, la principale mesure du projet est l'ouverture et le remboursement de la procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes, ainsi qu'aux femmes seules. Pourraient ainsi venir au monde des enfants « sans pè...

Lire la suite

Pologne : la Fécondation In Vitro (FIV) ne sera plus remboursée

Pologne : la Fécondation In Vitro (FIV) ne sera plus remboursée

- Procréation médicalement assistée

Le nouveau gouvernement polonais, issu des élections du mois d'octobre, a décidé de revenir sur une réforme du gouvernement précédent qui avait mis en place le remboursement des frais des procédures de trois tentatives de Fécondation In Vitro (FIV) par l'Etat polonais pour tous les couples, mariés ou non. Le budget prévu à cet effet s'élevait à 72 millions d'euros pour un programme de quatre ans.
Ce mardi 1er décembre, le nouveau Ministre de la Santé, Mikolaj Radziwill, a annoncé que le progra...

Lire la suite

Belgique : première naissance grâce à une autogreffe de tissu ovarien prélevé avant la puberté

Belgique : première naissance grâce à une autogreffe de tissu ovarien prélevé avant la puberté

- Procréation médicalement assistée

Le mercredi 10 juin 2015, une équipe médicale de l'hôpital bruxellois Erasme, dirigée par le Dr. Isabelle Demeestere, a annoncé à la communauté scientifique un exploit médical. Grâce à une greffe de tissus ovariens cryopréservés, elle a permis à une jeune femme de 27 ans d'accoucher de son premier enfant en novembre 2014.
Cette femme, atteinte depuis son enfance d'une drépanocytose, avait subi à 5 ans de lourds traitements risquant de provoquer sa stérilité. En prévention, les médecins avaient...

Lire la suite