Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

 Imprimer

Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée

Actualités

Publié le : 09/01/2013

L'étude « Perinatale activiteiten in Vlaanderen 2011 » livre certaines informations notamment quant à l'importance croissante des techniques de procréation médicalement assistée en Flandre.
Et par exemple : en 2011 pour la Flandre, 5,8% des femmes qui ont accouché ont eu recours à une aide à la procréation (stimulation hormonale, FIV et ICSI)*
À noter qu'en 1991, la seule stimulation hormonale représentait 70% des actes de PMA. Aujourd'hui, les actes de PMA donnent la part  belle à la FIV et à l'ICSI, puisqu'ensemble elles représentent 61,4% des prestations.
De là les soucis de certains médecins qui estiment le recours à la FIV / ICSI exagéré. Cela traduirait-il non seulement l'impatience des couples d'avoir un résultat, mais aussi sans doute l'exigence des centres de PMA d'afficher des chiffres de réussites compétitifs ?
L'étude en question n'hésite pas à poser la question de l'impact de telles pratiques sur la santé des femmes mais aussi sur les causes de mortalité périnatale et de prématurité des enfants ainsi conçus.

* FIV= Fécondation in vitro  -  ICSI = Intracytoplasmicsperminjection. Ces techniques sont développées dans le dossier  " La procréation médicalement assistée en Belgique "


Articles similaires

Procréation médicalement assistée : performances du  CHRN à Namur

Procréation médicalement assistée : performances du CHRN à Namur

- Procréation médicalement assistée

Madame Anne Vansteenbrugge, biologiste responsable du laboratoire s'exprime sur les chiffres de réussite en procréation médicalement assistée qu'elle attribue à la qualité de l'accueil et à l'« environnement extrêmement performant où tout est contrôlé ». Le contrôle va jusqu'à une sélection tardive de l'embryon avant réimplantation. Le CHRN utilise en effet la culture prolongée (cinq jours de culture au lieu de trois comme c'est souvent le cas), ce qui permet d'être « encore plus sélectif et d...

Lire la suite

Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

Royaume-Uni : réduire les dépenses en matière de procréation médicalement assistée

- Procréation médicalement assistée

Confrontée à une exigence de 22 milliards de livres d'économies au cours des cinq prochaines années, la NHS (National Health Service) envisage de réduire fortement le montant de la prise en charge et la fréquence des remboursements de la PMA au Royaume-Uni.
Le groupe Somerset Clinical Commissioning a annoncé qu'à partir du mois d'avril, un seul cycle de FIV serait remboursé par la NHS, et que pour réduire le temps d'attente des couples stériles, ceux qui avaient déjà un enfant, ne seraient plu...

Lire la suite

Europe : recours accru à la FIV malgré une fertilité stable.

Europe : recours accru à la FIV malgré une fertilité stable.

- Procréation médicalement assistée

Un article du European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology fait état d'un usage toujours plus conséquent de la fécondation in vitro (FIV) malgré une fertilité stable. Depuis la mise au point de cette technique en 1978, 1,4 millions d'enfants en seraient nés en Europe selon ESHRE (4 millions dans le monde).

La forte hausse des demandes de FIV laisse penser que la population est de plus en plus confrontée à une incapacité à concevoir naturellement. Notre santé reproducti...

Lire la suite