Explosion du nombre de traitements de procréation médicale en Belgique : Nouvelle Fiche Didactique

Publié le : Thématique : Début de vie / Procréation médicalement assistée Actualités Temps de lecture : 2 min.

 Imprimer

Au cours des dernières années, on constate une augmentation considérable du nombre de traitements de l'infertilité en Belgique. Le nombre de cycles de traitement par FIV / ICSI a plus que doublé entre 2004 et 2014, passant de 14.652 à 33.370 durant cette période. On a de plus enregistré une augmentation inexpliquée de presque 20% du nombre des traitements chez les moins de 36 ans.
La Belgique est-elle plus sujette à l'infertilité ou plus prompte à lancer des traitements lourds et coûteux ? Assiste-t-on à une surconsommation dans le domaine de la médecine reproductive ?
Dans, l'European Journal of Obstetrics & Gynecology and Reproductive Biology notamment, en mai 2017, des scientifiques s'alarment du recours beaucoup trop fréquent à la FIV / ICSI.
Le Collège de médecins « Médecine de la reproduction » — l'organe responsable de l'organisation de l'évaluation externe de la médecine reproductive — s'inquiétait déjà en 2011 du recours banalisé à la PMA. En serait-on donc arrivé à abuser de ces techniques ? S'il y a bien l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé qui est chargée de contrôler la pratique de la PMA, en réalité, ce contrôle semble plutôt faible.

Suite : Fiche didactique détaillant les techniques, le cadre légal mais aussi les questions éthiques.
 


Articles similaires

Procréation médicalement assistée : performances du  CHRN à Namur

Procréation médicalement assistée : performances du CHRN à Namur

- Procréation médicalement assistée

Madame Anne Vansteenbrugge, biologiste responsable du laboratoire s'exprime sur les chiffres de réussite en procréation médicalement assistée qu'elle attribue à la qualité de l'accueil et à l'« environnement extrêmement performant où tout est contrôlé ». Le contrôle va jusqu'à une sélection tardive de l'embryon avant réimplantation. Le CHRN utilise en effet la culture prolongée (cinq jours de culture au lieu de trois comme c'est souvent le cas), ce qui permet d'être « encore plus sélectif et d...

Lire la suite

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

Procréation médicale : l'AR à peine arrivé, déjà retiré

- Procréation médicalement assistée

En juillet 2012, dans un train de mesures d'économies approuvé par la Commission nationale médico-mutuelliste (CNMM) figuraient notamment l'abaissement de l'âge du remboursement de la FIV de 43 à 41 ans ainsi que la limitation du nombre d'IIU (Insémination Intra-Utérine) à 6 essais par patiente.
Six mois plus tard, paraît enfin l'arrêté royal au Moniteur belge. Mais de suite, le monde de la fertilité réagit en disant qu'il ne tient pas la route. En effet, il n'aborde que le remboursement du tr...

Lire la suite

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

Flandre : près de 6% des femmes ayant accouché ont eu recours aux techniques de procréation médicale

- Procréation médicalement assistée

L'étude « Perinatale activiteiten in Vlaanderen 2011 » livre certaines informations notamment quant à l'importance croissante des techniques de procréation médicalement assistée en Flandre.
Et par exemple : en 2011 pour la Flandre, 5,8% des femmes qui ont accouché ont eu recours à une aide à la procréation (stimulation hormonale, FIV et ICSI)*
À noter qu'en 1991, la seule stimulation hormonale représentait 70% des actes de PMA. Aujourd'hui, les actes de PMA donnent la part  belle à la FIV et à...

Lire la suite